^

Focus sur nos bénévoles !

Echanges entre les bénévoles de Marseille (c) DR

Les moments de rencontre et de partage entre bénévoles sont très importants à l’Entraide Scolaire Amicale. Cela permet aux bénévoles d’échanger sur leurs expériences, difficultés ou astuces méthodologiques. Focus sur ces moments de convivialité partagés depuis le début de l’année.

 

 

Marseille

La deuxième rencontre des bénévoles de l’antenne de Marseille s’est tenue en février dernier et a réuni 28 participants. Au cours de la première partie de cette rencontre, de nombreuses questions ont été posées manifestant un vif intérêt de nos bénévoles pour la vie de l’antenne et l’évolution de l’association. Le temps a même manqué pour débattre des différents points de vue !
Les échanges se sont poursuivis autour du buffet largement garni par les soins de nos bénévoles qui nous ont fait découvrir mille saveurs et douceurs.
 

Secteur Indre et Loire

Les étudiants de l'Université de Tours bénévoles à l'E.S.A (c) DR
Les étudiants de l’Université de Tours bénévoles à l’E.S.A
(c) DR

La réunion d’accueil des nouveaux bénévoles du secteur Indre et Loire a eu lieu fin janvier à Tours. Une cinquantaine de personnes ont assisté à cette rencontre, bénévoles et coresponsables des différentes antennes. Les étudiants arrivés à l’E.S.A dans le cadre du partenariat mis en place avec l’Université de Tours depuis septembre 2018 étaient également présents. Ils pourront grâce à leur engagement jusqu’à la fin de l’année scolaire, obtenir des points qui les aideront pour l’obtention de leur licence.

À l’issue du diaporama de présentation, les discussions se sont engagées, et se sont poursuivies pendant le pot dînatoire qui clôturait la soirée.Certains bénévoles s’étaient déjà côtoyés au cours des journées de formation. Ils ont pu discuter de la manière dont ils ont commencé à appliquer les méthodes et conseils dispensés par les formateurs quand d’autres ont échangé sur des recettes de cuisine devant le buffet bien garni.

Bravo aux coresponsables d’antenne pour l’organisation et un grand merci à tous ces nouveaux venus qui viennent enrichir l’équipe des bénévoles !

 

Bordeaux Métropole

L’Entraide Scolaire Amicale Bordeaux Métropole a honoré ses bénévoles à Pessac.

Nos médaillés 2019 de l'antenne de Bordeaux Métropole (c) DR
Nos médaillés 2019 de l’antenne de Bordeaux Métropole
(c) DR

Le 19 janvier, à leur grande surprise, nos quinze récipiendaires ont appris que le Cercle National des Bénévoles leur avait attribué l’échelon Argent du Mérite Bénévole au titre de la promotion Hauts de France 2018, soit dix ans à l’E.S.A. Leurs parrains avaient proposé leurs candidatures compte tenu de leur investissement au sein de notre association. Accompagnés de Yves Perpignan, délégué régional d’Aquitaine du Cercle National des Bénévoles et de Mme Genson, ils leurs ont remis le diplôme certifiant leurs distinctions et en présence des responsables d’antenne, des volontaires civiques Patricia et Florian et de nombreux bénévoles.

 L’année prochaine, nous présenterons les oubliés de l’échelon Or et Argent et de nouveaux ! En 2016,-2017 nous avions récompensé 6 échelons Or soit quinze ans de bénévolat !

 


Partenariat HEC Alumni – E.S.A, un binôme qui fonctionne !

HEC Alumni et l’E.S.A, c’est une histoire qui dure ! Depuis plusieurs années, d’anciens élèves d’HEC accompagnent bénévolement des enfants de l’E.S.A, un partenariat gagnant-gagnant comme le montrent les témoignages ci-dessous. 
 

Témoignage de Capucine, bénévole à Paris :

 

Capucine, bénévole à l'E.S.A  (c)DR
Capucine, bénévole à l’E.S.A et ancienne d’HEC
(c)DR

“Comment accrocher l’attention d’une ado de 13 ans tout en essayant d’éveiller son intérêt pour ses cours de mathématiques ?
Il m’arrive de me sentir désemparée voire assez découragée, des émotions qu’elle-même a sans doute déjà connues devant un cours d’histoire pour elle complètement abstrait ou un exercice de mathématiques a priori hors de portée. Mais si je suis là c’est aussi pour voir son visage s’illuminer lorsqu’elle comprend une notion qui lui échappait, et plus généralement pour lui donner envie de développer en elle les ressources pour devenir autonome. J’ai également eu la joie de l’accompagner avec sa maman pour récupérer son bulletin de notes à l’école et d’apprendre par ses professeurs que ses résultats et surtout son désir d’apprendre étaient en progression, ou encore le plaisir d’entendre ses parents me parler de sa motivation grandissante en allant à l’école chaque matin.
Ce que j’apprécie beaucoup dans le cadre offert par l’E.S.A, c’est la grande liberté que permet l’association dans l’approche choisie et dans le contenu de chaque séance, qui dans mon cas est toujours différent. Cette liberté permet de s’adapter au mieux aux besoins de l’enfant accompagné, à ses envies mais aussi à celles du bénévole, et ainsi en faire pour l’enfant un plaisir et une source de motivation plutôt qu’une corvée ou l’occasion de faire faire ses devoirs par quelqu’un d’autre.
Pour autant, on n’est pas laissé à soi-même si l’on est en demande de conseils ou d’idées : j’ai ainsi eu la chance d’avoir accès librement à des formations passionnantes, notamment sur la gestion du stress dans le processus d’apprentissage.
La plus belle récompense aura été d’entendre Zaïnabe et sa petite sœur rire aux éclats et les sentir émues devant la pièce de théâtre que j’avais souhaité leur faire découvrir.”

 

Témoignage d’Octave, bénévole à Paris

“Je suis engagé avec l’E.S.A depuis près d’un an après une campagne lancée avec HEC Alumni. Cela faisait longtemps que je cherchais une forme de volontariat et pour moi le soutien scolaire semblait la forme la plus évidente d’avoir un impact utile. Cette année, j’accompagne Youma qui est en première STMG. On a beaucoup travaillé les maths et la Gestion et elle a obtenu les félicitations ! Maintenant que l’année scolaire se termine, nous embrayons sur un tout autre sujet : l’orientation post-bac »

 

Témoignage Patrick, responsable d’antenne Paris 8e

Patrick, bénévole à l'E.S.A et ancien d'HEC  (c) D.R
Patrick, bénévole à l’E.S.A et ancien d’HEC
(c) D.R

«  Sollicité par HEC Alumni, j’ai rejoint l’E.S.A comme coresponsable d’antenne. Il s’agit d’aider les enfants de familles défavorisées en difficulté scolaire à se remettre à niveau. Considérant que cette cause est l’une des plus cruciales pour l’avenir de la jeunesse de notre pays, j’ai adhéré sans hésiter à l’E.S.A. 
En tant que responsable d’antenne, je sélectionne les enfants qui seront aidés et recrute les bénévoles qui les accompagnent. »

Témoignage de Laurence, bénévole Levallois-Clichy et responsable du mécénat

 

Laurence, bénévole à l'E.S.A et ancienne d'HEC (c) D.R
Laurence, bénévole à l’E.S.A et ancienne d’HEC
(c) D.R

« A la recherche d’un engagement bénévole dans le domaine de l’éducation, j’ai rejoint l’E.S.A et j’accompagne un enfant qui, en CE1, était en rupture totale avec le système scolaire. Aujourd’hui en CM1, grâce à nos séances hebdomadaires, il a découvert le plaisir d’apprendre et surtout de réussir. Se sentir aussi utile est vraiment gratifiant ! En parallèle, en tant que responsable Mécénat de l’association, je développe les financements pour que nous puissions apporter un accompagnement de qualité aux 4 100 enfants que nous aidons. Il est important pour moi de donner à ces enfants et à ces jeunes la chance de réussir à laquelle ils ont droit ! »


Les découvertes de février

Première rencontre de l'antenne d'Avignon

Visites et découvertes au programme pour les familles et bénévoles. Retour sur les actions d’ouverture au monde organisées par les antennes de Marseille, Lyon, Paris et Avignon dont l’antenne se réunissait pour la première fois (photo à gauche).

 

 

 

Forum des métiers à Marseille

Une quinzaine de jeunes et leurs familles ont participé au deuxième Forum des Métiers et de l’Orientation organisé par l’antenne de Marseille sur deux demi-journées.
Après une présentation de l’orientation post-troisième, neuf bénévoles ont présenté leurs métiers à l’aide de divers supports. Ils ont également témoigné de leurs cursus scolaires, des changements de cap qu’ils ont parfois opérés, de leurs interrogations et de leurs réussites. Les enfants et les parents ont pu les questionner à loisir dans une ambiance constructive et conviviale.

Nous espérons que cette journée permettra aux jeunes d’alimenter leurs réflexions afin d’aborder l’orientation de manière positive et dynamique.

 

Visite des traboules lyonnaises

Collégiens et lycéens se sont retrouvés dans le vieux Lyon pour visiter les traboules et ainsi mieux connaître l’histoire de la ville.

Visite des Traboules
Visite des Traboules (c) DR

La traboule est un terme typiquement lyonnais qui désigne un passage à travers des immeubles et des cours qui permet de relier deux rues. On dénombre plusieurs centaines de traboules à Lyon, dont la grande majorité se situe dans le quartier du Vieux Lyon. L’étymologie du mot traboules vient du latin « trans » et « ambulare » qui signifie « circuler à travers ».

Les jeunes de l’E.S.A et les bénévoles ont déambulé dans le quartier Saint Jean en passant par la cathédrale Saint Jean, la cour du musée du cinéma et des miniatures, la tour Rose, en empruntant les traboules pour aller jusqu’au quartier Saint Georges. Tout au long de la visite, un guide de l’office de tourisme a accompagné et raconté le quartier du Vieux Lyon et ses traboules.

Les adolescents et bénévoles ont apprécié la visite malgré le froid, la plupart d’entre eux assistaient à une visite commentée pour la première fois.

 

 

Un samedi au Sénat

Visite du Sénat pour une vingtaine de collégiens et lycéens du secteur Paris Rive Gauche (antennes des 5ème, 13ème et 14ème arrondissements) accompagnés de six bénévoles.

Deux guides officiels du palais du Luxembourg ont conduit le groupe dans les méandres de ce lieu plein d’histoire ; à l’origine résidence princière bâtie sous la régence de Marie de Médicis, aujourd’hui Chambre haute du pouvoir législatif de la République.

Visite du Sénat
Visite du Sénat (c)DR

Les sénateurs avaient terminé leur session la nuit précédente et le site était d’une incroyable tranquillité. Idéal pour en admirer les splendeurs !

Les enfants ont pu bénéficier pendant plus de deux heures de nombreuses

Visite du Sénat
Visite du Sénat (c) DR

explications concernant l’histoire du palais, l’architecture de l’édifice,  le rôle du Sénat et des sénateurs au sein de nos institutions.

Les questions ont fusé tout au long du parcours et les échanges avec nos guides ont été riches et spontanés.

Témoignage de Sarah, 17 ans, en Terminale :

“J’ai beaucoup aimé cette sortie au Sénat, surtout la présentation du guide et l’explication de la fabrication des lois, quand nous étions en haut de l’hémicycle.

C’est important que des jeunes puissent voir ce qu’on a vu. Ça nous pousse vers la compréhension et ça nous ouvre l’esprit pour l’avenir. Maintenant, je comprends mieux quand on parle d’une loi au journal télévisé, par exemple.”

 

Première rencontre organisée par l’antenne d’Avignon

Pour la première fois depuis sa création, l’antenne d’Avignon a réuni les familles des enfants soutenus par l’E.S.A ainsi que les bénévoles qui les accompagnent.

Plus de 20 participants ont fait connaissance tout au long de l’après midi, ont échangé sur des sujets tels les établissements scolaires d’Avignon, les difficultés rencontrées par les enfants, leur orientation et bien sûr en dégustant de délicieux plats préparés ! Le clou de l’après midi : le Molkky (jeu de quilles finlandaises) organisé par Sarah et Richard, qui a permis aux petits et aux grands de participer avec beaucoup d’énergie !!! 

Jeu de Molkky pour l'antenne d'Avignon (c)DR
Jeu de Molkky pour l’antenne d’Avignon (c)DR

Merci à Farida, Yagoub, Marwa, Zinedine, Sakina, Salah-Edinn, Leila et Manal d’avoir participé ainsi qu’à Pierre, Bernard, Claire, Ornella, Sarah, Richard et Laurence, les bénévoles de l’antenne.

Belle après midi pour Avignon !


“Avec l’E.S.A, les maths… j’adore !” Témoignage de Saliha, accompagnée par Gérard

Saliha et Gérard (c) DR

Saliha avait juste besoin de reprendre confiance pour réussir. Grâce à l’aide de Gérard, elle a su se dépasser pour atteindre un excellent niveau en mathématiques. Bravo à elle et tous nos vœux de réussite !

 

 

 

“Lorsque Gérard a commencé l’accompagnement, j’étais en seconde générale et j’avais un niveau fragile en mathématiques et très peu confiance en moi.

Avec le temps, un bon climat s’est instauré entre nous et j’ai pu petit à petit reprendre confiance.

J’ai rejoint en première une section STMG. J’ai pu récolter le fruit de notre travail car j’ai vu mon niveau progresser d’une manière fulgurante en passant de 8 de moyenne en maths à 16-17. En terminale, Gérard m’a entraînée à passer des épreuves chronométrées et à parfaire la rédaction des exercices.

J’ai passé mon bac, et…. j’ai eu 20 en maths et une mention Bien.

Je poursuis mes études en IUT et j’aimerai plus tard être enseignante.

Grâce à l’E.S.A, j’ai pu reprendre confiance en moi et m’ouvrir à la culture en participant aux sorties que l’antenne de Paris 18ème a organisées.”


Atelier Parentalité : L’E.S.A organise des ateliers de paroles sur-mesure pour les parents des enfants accompagnés

En plus du soutien scolaire hebdomadaire réalisé auprès de plus de 4 100 enfants et adolescents, l’E.S.A souhaite développer encore plus en 2019, des Ateliers Parentalité, moments de partage avec et pour les parents. Ces temps collectifs (café des parents, ciné-débats, conférences…) permettent aux parents d’échanger entre eux sur leurs préoccupations.

C’est dans ce cadre que l’antenne de Paris 12e a organisé une rencontre avec Michaël Ayoun, formateur aux nouvelles pratiques numériques et responsable de secteur au service Formation de l’Ecole des Parents et des Educateurs d’Ile de France (EPE-IDE).

 

Atelier Parentalité : Comprendre et trouver des solutions simples

Au cours du tour de table, les parents présents ont fait part de leurs inquiétudes concernant l’usage important des écrans par leurs enfants, la fatigue qui peut en résulter et le risque d’addiction. Tous ont affirmé leur volonté d’imposer des limites et un cadre mais quelques-uns ont aussi reconnu leur impuissance face aux difficultés à se faire entendre.

 

Les échanges avec l’intervenant et entre les parents eux-mêmes ont permis de mieux comprendre le comportement des enfants, de relativiser et de sans doute dédramatiser certaines situations parents-adolescents.
A l’issue de cette rencontre, les parents semblent avoir été rassurés quant à leurs craintes. Ils ont été confortés dans les efforts qu’ils font pour instaurer un cadre et disposent de nouvelles pistes pour limiter l’utilisation des écrans. Ils ont aussi évoqué l’effet bénéfique de la présence du bénévole, un adulte neutre extérieur à la famille, dont la parole est, peut-être, davantage écoutée par le jeune.

D’autres projets d’Atelier Parentalité auront lieu en 2019. Plusieurs antennes et bénévoles ont prévu d’organiser ce type de rencontre qui apporte un vrai plus à tous : familles et bénévoles.

Aperçu du contenu des échanges entre les parents et l’intervenant 

Est-ce que l’abus d’écrans génère une dépendance ?

Si un enfant ou adolescent passe 100 % de son temps sur les écrans et délaisse complètement les autres activités : autres jeux, lecture, sport, sorties avec les amis, et si les résultats scolaires baissent, etc., il est temps de réagir.
Dans ce cas, le jeu ou la communication via les réseaux sociaux ne sont plus un plaisir mais deviennent une obligation. Néanmoins, l’addiction n’existe quasiment pas chez l’enfant car le plaisir reste présent, mais il a besoin des adultes pour fixer un cadre. 

Quels impacts l’abus d’écrans peut-il avoir sur la santé et le comportement d’un enfant ?

L’Académie de médecine de pédiatrie (AAP) rappelle que le temps passé sur les écrans par les enfants limite de fait les autres activités telles que jouer, étudier, discuter ou dormir. Autant d’activités qui participent à la construction physique et mentale des plus jeunes.
On note aussi une augmentation des troubles du sommeil chez ceux qui dorment avec leurs téléphones : même faible, la luminosité émise par les smartphones trouble l’horloge biologique et altère la qualité du sommeil.
Des centaines d’études montrent que l’abus des écrans affecte négativement les résultats scolaires, le langage, la concentration, le goût de l’effort, etc.


Que faire pour limiter le temps passé sur les écrans ?

Les écrans, qu’il s’agisse des téléphones, de la télévision, des ordinateurs ou des tablettes sont omniprésents dans les familles. Ils peuvent être des outils formidables, si chacun en maîtrise les règles et en fait un usage adapté selon l’âge.
Pour les parents, tout l’enjeu est d’accompagner cet usage pour que l’enfant apprenne progressivement à en exploiter les potentialités. C’est en effet dès la petite enfance que les parents peuvent instaurer des règles claires vis-à-vis des écrans, en prévoyant des temps sans écran dans la journée.

A quel âge faut-il laisser une tablette, un smartphone, etc. à un enfant ?

Il s’agit de mieux comprendre l’impact des écrans au cours de la vie de l’enfant. En effet, au fur et à mesure qu’il grandit, et s’il est accompagné dans ses découvertes, il sera de plus en plus outillé pour faire face aux contenus Internet.

En savoir plus : Association Apprivoiser les écrans 

Comment aider l’enfant à se servir utilement d’internet ?

Internet est un outil désormais incontournable pour les ados lorsqu’il s’agit de faire des recherches. Il est très utile pour étendre ses connaissances et compléter les programmes scolaires. Même en classe, l’utilisation des nouvelles technologies est de plus en plus courante. Sur Internet, il existe des espaces de travail réalisés par des professionnels de l’enseignement qui permettent aux élèves d’accéder à des informations répertoriées selon les matières et les niveaux.

Pour aller plus loin : Mission gouvernementale Mildeca

Pour nos bénévoles : un article plus détaillé « Du bon usage des écrans pour les enfants » est consultable dans votre espace Bénévole.