^

Sensibiliser les jeunes à l’orientation scolaire : une des missions de l’E.S.A et de ses bénévoles

La classe de 3e est une étape importante où il faut choisir sa filière de formation : voie générale et technologique ou voie professionnelle. Combien d’enfants et ados déclarent : « Je n’ai pas d’idée, je n’ai pas de projet professionnel précis ». Est-ce gênant ? En classe de 3e, il est rare d’avoir une idée précise de son futur métier. C’est pourtant la période où l’on demande aux élèves de commencer à y réfléchir.

Renforcer l’information sur l’orientation scolaire, une mission primordiale pour l’E.S.A

C’est pourquoi, en plus des conseils des établissements scolaires fréquentés par les jeunes accompagnés, l’Entraide Scolaire Amicale contribue à sensibiliser les jeunes en leur proposant :

  • Des accompagnements individualisés par les bénévoles : à partir de leur connaissance du monde du travail, accompagnement à des forums ou portes ouvertes, aide à la rédaction d’une lettre de motivation….
  • Des visites d’entreprise et découverte des métiers ;
  • Des informations sur les filières pour les jeunes et leurs familles ;

Sans oublier l’information et la réassurance des parents sur les différentes filières et la possibilité de passerelles entre les différentes voies.

3 initiatives récentes menées avec succès par les antennes 

Des rencontres pour et avec les jeunes sont organisées par des antennes de l’E.S.A pour rendre plus concrète leur réflexion démontrant que rien n’est joué d’avance, à condition d’avoir un objectif et de se donner les moyens de l’atteindre.

40 professionnels à l’écoute des jeunes au Forum des métiers 

(Antenne de Nogent sur Marne)

Des bénévoles sensibles à cette thématique « Orientation » prennent le sujet à « bras le corps » pour imaginer et organiser des rencontres de A à Z.

C’est le cas d’Audrey qui a voulu apporter sa pierre à l’édifice : elle a organisé ce forum en repensant à son propre parcours. A l’âge de 14 ans, elle se souvient avoir hésité, réfléchi, choisi une filière autre que la voie générale. Après avoir réussi son BEP, son Bac Pro, puis 5 années d’études supérieures (BTS, Ecole de commerce), elle veut témoigner que rien n’est définitif et qu’il est possible de changer de voie et de poursuivre ses études.

Lire le témoignage de Audrey : ici 

Retour en image :  préparation et déroulement du Forum des métiers :

 

 

L’antenne de Nogent sur Marne a organisé un forum des métiers qui a dépassé le cadre seul de l’association puisque les établissements scolaires et les Fédérations de parents d’élèves ont relayé à leur tour l’évènement afin que de nombreux enfants puissent y participer.

400 personnes présentes ! 200 jeunes ont pu interviewer 40 professionnels qui leur ont présenté leur métier en illustrant leur profession par une journée type. Des échanges enrichis par la présence d’un conseiller du CIO de Nogent sur Marne. Celui-ci a complété les informations par les différentes formations possibles et a indiqué les établissements scolaires adéquats.

Devant le succès de cette manifestation, d’autres actions plus personnalisées vont être proposées aux jeunes qui le souhaitent pour approfondir encore plus un métier ou un secteur d’activité comme le multimédia, par exemple.

Nous remercions les établissements, les associations de parents d’élèves (FCPE et PEEP) et tous les intervenants qui ont participé et contribué au bon déroulement du forum. Tout le monde est partant pour une prochaine édition.

Découverte des métiers au CFA Campus des métiers de Bobigny 
 
(Antennes Paris 5, 12 et 13)

8 jeunes accompagnés par 4 bénévoles de l’E.S.A ont visité le Campus des Métiers* de Bobigny. Ce CFA prépare aux diplômes allant du CAP aux BAC Pro et BTS pour une vingtaine de métiers dans des domaines très variés : coiffure, esthétique, électrotechnique, photographie, boulangerie, cordonnerie, etc.

Les jeunes de l’E.S.A ont ainsi découvert une autre voie que celle de l’école et du collège, une voie où l’on apprend tout en étant plongé dans le monde du travail.
Ils ont pu rencontrer et échanger avec les maîtres d’apprentissage et les jeunes apprentis : boulanger, électrotechnicien, photographe, cordonnier…

Les jeunes visiteurs ont compris que l’apprentissage n’est pas un refuge de jeunes en décrochage scolaire mais au contraire une façon de montrer sa détermination au travail et son envie de réussir. Un des apprentis a insisté sur le fait qu’il faut être passionné par ce que l’on fait et s’investir à fond, il en parlait d’autant mieux qu’il avait été en échec scolaire au collège.

 

En savoir plus sur le site CFA : ici 

*CFA : Centre de Formation des Apprentis
Les CFA organisent régulièrement des journée portes ouvertes. Des occasions à ne pas rater !

Rencontre personnalisée entre le CIO, les jeunes de 3ème et 4ème et leurs familles 
 
(Antenne de Nantes)

Une rencontre animée par Mme Hélène Derville, une intervenante du CIO* que nous remercions chaleureusement.

Pour mieux connaître les besoins des familles et préparer la réunion, des entretiens individuels avaient été réalisés entre le bénévole, le co-responsable d’antenne et la famille pour discuter des problématiques rencontrées par les jeunes sur le sujet de l’orientation.

Plusieurs thèmes ont été abordés : la différence entre filières professionnelles et filières générales, la sélection dans les filières professionnelles, la réorientation, la fiche de liaison entre parents et professeurs, etc.
Les familles ont pu parler de leurs doutes et de leurs craintes, les jeunes ont pu exprimer des envies qu’ils avaient jusqu’à présent gardées pour eux : une jeune fille a pu expliquer à sa maman qu’elle souhaitait devenir policier.

Les bénévoles ont encore plus envie d’aider le jeune à trouver son orientation : une co-responsable va organiser une rencontre avec une infirmière. Un autre bénévole a décidé d’accompagner le jeune au CIO.

A Nantes, nous proposerons d’autres actions, notamment un « parcours métiers » avec l’association Corto Loisirs : dans le cadre d’un jeu de piste, les jeunes pourront rencontrer différents professionnels et découvrir plusieurs secteurs comme le social, le numérique ou encore l’environnement. Rendez-vous fin mai pour en savoir plus !

En savoir plus sur : Corto Loisirs
*CIO : Centre d’Information et d’Orientation

 

En conclusion, anticiper, informer, rassurer et aider à se mettre en mouvement pour un projet concret…tout est fait pour éviter aux jeunes le décrochage scolaire et leur permettre de construire le projet qui leur correspond.

 


Découvrez notre rapport d’activité 2016-2017 !

Comme vous le verrez dans notre rapport d’activité, nous pouvons être fiers du chemin parcouru cette année encore. Ce beau succès est le fruit de cette dynamique collective si propre à l’E.S.A, à l’œuvre depuis bientôt 50 ans.

Proposer un accompagnement de qualité aux enfants et à leur famille, ainsi qu’à nos bénévoles est notre priorité. Cette année, nous avons eu à cœur de diversifier nos actions d’ouverture au monde : au delà des traditionnelles sorties culturelles, les initiatives dans les antennes ne manquent pas autour des projets Orientation, Numérique et Parentalité.

Nous accompagnons toujours plus d’enfants, signe de notre dynamisme et de notre capacité à mobiliser les bénévoles. Notre envergure nationale se renforce. Près de la moitié des enfants accompagnés habitent désormais en dehors de l’Ile-de-France.

Aujourd’hui, proposer des actions d’ouverture au monde à tous les enfants sur l’ensemble du territoire reste un défi. Nous le relèverons ensemble, car nous sommes convaincus qu’il s’agit d’une des conditions de réussite à l’école.

Merci à tous nos bénévoles qui œuvrent sans relâche sur le terrain aux côtés des enfants et de leur famille. Merci également à nos partenaires qui nous font confiance.

Aurélie Goin

Présidente de l’Entraide Scolaire Amicale

 


Les actualités de l’été !

Chorale E.S.A

Sur les pas des Templiers

La journée était organisée en deux temps séparés par un pique-nique.

Le matin, nous avions réparti les jeunes afin qu’ils participent à l’un des 3 ateliers suivants, tous encadrés par des animatrices aussi compétentes que pédagogues :

  • Le premier, dénommé « atelier du cuir » consistait en la découverte des différents types de cuir puis en la réalisation individualisée d’un bracelet à l’aide des outils appropriés. Chacun pouvait y graver son prénom.

  • Le second atelier de « teinture végétale » a permis aux enfants de découvrir les secrets de la peinture « indélébile » dans un bain à base de feuilles de ronce. Une autre technique consistait à imprimer une feuille sur un tissu en l’écrasant à l’aide d’un maillet puis en la passant dans un bain révélateur. Les enfants repartaient avec leur réalisation.

  • Le dernier atelier, baptisé « la fiole magique » leur proposait de remplir une fiole en verre de différents éléments i conférant à son possesseur la vertu du Courage . Le prénom de l’enfant transcrit en caractères de l’alphabet des Templiers, assorti du mot « courage », quelques graines sélectionnées après les avoir goûtées, un des 4 éléments naturels sans oublier la poudre magique, et voilà la fiole prête à être offerte , pour la Fête des Mères par exemple.

Après un pique-nique aussi sympathique qu’ensoleillé, nous étions en forme pour une chasse au trésor.

Sortie de l'antenne du Loiret
Sortie de l’antenne du Loiret

Répartis en petits groupes, à l’aide d’un plan et d’un livret du type « questions-réponses », nous avons pu découvrir les principaux bâtiments de la Commanderie, tels que la boulangerie, le pigeonnier, la chapelle, les tours et les douves etc…  La visite se terminait par la découverte du « Trésor » : remise de diplôme, de « pièces d’or », et d’un marque-pages, offerts par la Commanderie.

Nous considérons que cette journée a été vraiment réussie au seul constat de l’intérêt permanent et collectif dont ont fait preuve tous les enfants.

 

La magie des voix au service des enfants

Le 27 mai dernier en l’église saint Saturnin de Nogent-sur-Marne les nogentais ont bénéficié d’un moment exceptionnel. Musiciens et choristes ont offert au public une magnifique prestation. Au programme, des chants et des pièces instrumentales de styles variés, accompagnés par Vincent CROZAT (accordéon), Rémy REBER (guitare), Chenjéraï STEU (saxophone) et l’atelier « chanter ensemble ».

Chorale Entraide Scolaire Amicale
Chorale Nogent le Perreux

L’association VOIX-SI VOIX -LA regroupe un ensemble vocal polyphonique ainsi qu’un cours de chant collectif à Bry-sur-Marne. Elle a pour vocation de soutenir des projets caritatifs par le biais de la musique et cette année l’E.S.A a eu la chance d’être choisie pour ce concert solidaire.

Les bénéfices de ce concert seront bien utilisés et permettront d’organiser des sorties pour les jeunes de l’antenne. Nous remercions de tout cœur Thanh le Chef de Cœur, les choristes et les musiciens.

Pour accéder au site de la chorale, cliquez ici.

 

Promenade au Parc de Saint-Cloud

Parc de Saint-Cloud
Parc de Saint-Cloud

Une trentaine d’enfants et leurs mères, du 11ème, se sont rendus, le dimanche 24 juin, au parc de St Cloud. Après une petite heure de métro, nous avons été accueillis par notre guide et un grand soleil.

Le parc de St Cloud abritait à l’époque le château du frère de Louis XIV. Aujourd’hui, il fait plus de 400 hectares et accueille spectacles, concerts et promeneurs. Chaque dimanche du mois de juin, les fontaines du parc s’animent pendant 30 minutes, 3 fois par jours.

Nous avons eu la chance de pouvoir assister à ce spectacle qui a ébloui les enfants. Ils étaient ravis de pouvoir admirer jets d’eau, fontaines et animaux imaginaires crachant de l’eau.

Parc de Saint-Cloud
Parc de Saint-Cloud

Après une grande balade, un passage au musée du parc et la rencontre avec un âne, les enfants ont profité d’un atelier « masque » inspiré des mascarons des cascades  où chacun a pu laisser libre cours à son imagination et créer son masque selon ses envies.

Le retour vers la mairie du 11ème s’est fait dans le calme, la fatigue de cette belle journée au parc se faisant sentir.

Parc de Saint-Cloud
Parc de Saint-Cloud

 


Un monde dans un livre de cuisine : un projet collectif dans le département de Seine-Saint-Denis

Livre de cuisine E.S.A

Un livre de recettes de cuisine familiales, de divers pays,  raconté et illustré par des enfants accompagnés par l’E.S.A en Seine-Saint-Denis. Un beau projet qui a rythmé les six derniers mois et a mobilisé une cinquantaine de personnes de l’association (enfants, parents, bénévoles, responsables d’antenne et volontaires civiques).

Depuis février, toutes les antennes du département de la Seine Saint Denis sont mobilisées autour du projet « Un monde dans un livre de cuisine ». Ce projet est né d’une envie : laisser la parole aux parents et aux enfants,  et souligner leurs talents.

« Un monde dans un livre de cuisine » est une histoire, celle d’un échange parent/enfant/bénévole autour d’un plat choisi, un plat coutumier, un livre de recettes des parents et des enfants.

Atelier Cuisine E.S.A
Jomana durant l’atelier cuisine

11 familles ont joué le jeu de l’entrevue.

L’enfant accompagné du bénévole a  pris rendez vous avec sa maman. Avec l’aide d’un questionnaire préétabli, il a travaillé son interview et questionné sa mère sur un plat qu’elle aime cuisiner,  son origine, sa préparation et sa transmission.

« Oui, j’aime cuisiner des plats soudanais, syriens et libanais.

Ma mère m’a appris à cuisiner à 15 ans, chez mes parents, dans les montagnes de Nuba.

Au Liban j’ai fait de la cuisine soudanaise pour 19  personnes.

J’aime bien cuisiner des plats libanais comme le fatouch, une salade libanaise. J’aime aussi cuisiner le assida un plat traditionnel qu’on cuisine dans les montagnes de Nuba au Soudan. J’aimerais le transmettre à mes enfants, qui n’ont pratiquement pas connu le Soudan. »

A  Pantin, les enfants et les mamans  se sont même mis aux fourneaux et ont invité les bénévoles pour une dégustation.

A partir de cette première étape d’écriture et d’oralité, les recettes ont été illustrées. Le 5 mai dernier, 20 enfants du département ont participé à deux ateliers  animés par des professionnelles à Pantin. Les enfants ont pu pratiquer la linogravure et la technique du tampon. Ces techniques demandent de la concentration car elles utilisent un outil spécifique la gouge. C’est donc muni de crayons, de gomme, de gouge et de peinture qu’ils ont illustré le plat transmis par leur mère.

D’après le silence qui régnait  et les mots recueillis après 2 heures d’atelier, les enfants ont vécu un moment de création et de transmission. Ils sont repartis avec leurs œuvres et la connaissance d’une nouvelle technique.

Les recettes, les témoignages, les gravures sont maintenant réunis.  Le livre est arrivé à sa dernière étape, sa mise en page et son impression.  Une graphiste est prête à renforcer cette histoire par la mise en page et son regard professionnel.

Aujourd’hui, les antennes de Seine-Saint-Denis besoin de votre soutien pour réaliser la maquette et l’impression. L’objectif est d’offrir un livre à tous les participants comme souvenir de cette belle aventure collective et en remerciement pour leur implication. Pour nous soutenir, rendez-vous ici 


Créer avec les Artistes de la MIE : une belle idée pour les jeunes de l’E.S.A

Accueillant et exposant des jeunes artistes étudiants, la Maison des Initiatives Etudiantes * (au cœur du Marais à Paris) propose des ateliers d’expression d’art graphique aux jeunes suivis par l’Entraide Scolaire Amicale.

Fin 2017, Camille, chargée de projets à l’E.S.A, rencontre Charlotte, chargée des actions culturelles à un forum organisé par la ville de Paris : l‘idée naît de proposer aux jeunes de l’E.S.A des temps culturels et ludiques dans les locaux de la M.I.E.

Co-animés par Charlotte et par le ou les artiste(s), ces temps de partage co-créatif se décomposent en trois périodes : l’exposition des œuvres commentées par l’artiste lui-même, un atelier d’expression et un moment convivial lors d’un goûter.

Retour sur 2 ateliers auxquels des enfants accompagnés par les antennes E.S.A de Paris 20ème et Paris 15ème ont participé.

Atelier Street Art

Atelier création d’une fresque géante à la bombe de peinture co-animé par l’artiste d’Art Jacquin et Charlotte.

Les jeunes commencent par visiter la galerie avec l’artiste qui présente ses peintures.
Puis, ils se rendent à l’atelier afin de préparer leur « œuvre » avant de se lancer pour peindre une partie d’un « vrai » mur en extérieur.

Le processus créatif commence : Chacun imagine 10 mots : ce qu’il aime, n’aime pas, une couleur, un animal, etc. ! Ce qui leur passe par la tête. 

De ces différents mots, ils dégagent la thématique de leur œuvre : pour certains, ce sera « château fort » et « dragon », pour d’autres « friandises » ou encore « Paris » …

 

 

Ensuite, c’est au parc de Bercy qu’ils vont créer leur œuvre sur les murs dédiés à cet effet.

Malgré le temps froid, les jeunes ont pris du plaisir : ce n’est pas tous les jours qu’ils ont l’occasion de peindre des « graffitis » légalement 😉

 

 

 

Atelier Fanzine

Atelier d’expression sur le thème de la Jungle co-animé par quatre artistes du collectif Gribouillis et Charlotte.

Tout d’abord, les jeunes de l’Entraide Scolaire Amicale ont suivi les 4 artistes dans le lieu d’exposition : ces derniers ont expliqué leurs réalisations et écouté les enfants interpréter les dessins et les peintures à leur manière.

 

Ensuite, les jeunes ont peint, collé et dessiné à leur gré.
Afin d’aider les plus jeunes à dessiner, les artistes leur ont proposé des pochoirs qu’ils ont eux-mêmes confectionnés.

Ces travaux d’art plastique reflétant l’imagination de chaque jeune ont ensuite été mis en commun par la création du Fanzine.

 

 


Charlotte, aidée des artistes, a scanné, imprimé et relié tous les dessins afin que chaque enfant reparte avec un Fanzine en souvenir de cette journée.

Très fiers de leur réalisation, les enfants ont retrouvé leurs parents impatients de raconter leur journée.

 

Nous remercions chaleureusement la MIE pour ces moments de création artistique. Rendez-vous l’année prochaine pour de nouveaux ateliers !

*Qu’est-ce que la Maison des Initiatives Etudiantes ?

2 adresses à Paris (dans le 6eme et le 3eme arrondissement) et une multitude de ressources entièrement gratuites pour faire vivre la vie étudiante.
Créée en 2002, cette maison offre un accompagnement aux étudiants dans toutes les étapes de leurs projets qu’ils soient professionnels, entrepreneuriaux, associatifs ainsi que dans leur vie étudiante ….. Tout est là pour les aider à avancer et métamorphoser leurs idées en des réalisations concrètes. Aujourd’hui près de 300 associations y sont inscrites et chaque année plus de 40 000 étudiants la fréquentent. C’est un lieu de convivialité pour tous les porteurs d’idées et plus largement pour tous les étudiants, ainsi qu’un lieu d’expositions et de conférences pour présenter leurs réalisations aux autres et toucher le plus grand public possible.

En savoir plus : La Maison des Initiatives Etudiantes 

 


Les « voyages » de l’E.S.A forment la jeunesse

Pas besoin de parcourir beaucoup de kilomètres pour être dépaysé et profiter de voyages dans le temps, au cœur de l’humain, des papilles, et dans l’univers scientifique !
Ces « voyages » proposés par les antennes de Brunoy, Corbeil, Puteaux et Trappes sont sources d’expériences et de découvertes, ils permettent aux jeunes de l’Entraide Scolaire Amicale de se poser des questions, de mûrir, d’apprendre en s’amusant…

 

………………………………………………………………………………………………………………………

Le club des 5 à la Cité des enfants : Mohamed, Taha, Sharan, Mohamed et Varshini

Cité des enfants 5 – 12 ans – Antenne de Trappes

Et soudain, au détour d’une passerelle, l’aventure commença : les 5 enfants embarquèrent dans le sous-marin, mais non il n’était pas jaune 😉  mais tout noir et gigantesque… Ils ont retenu leur respiration tellement tout est confiné, exigu et impressionnant : des centaines d’instruments, de tuyaux, d’engins de toute sorte…tous ont bien cru qu’ils n’en ressortiraient pas.

 

Après une halte revigorante et méritée proche d’un labyrinthe où certains ont failli (presque) se perdre, le club des 5, soudé comme les doigts de la main, s’est propulsé à grande vitesse à la Cité des enfants.

Et là le bonheur : chacun s’est choisi pour commencer, un univers parmi les 6 espaces dédiés : Le corps, Communiquer, Le Studio TV, Les jeux d’eau, Le jardin et L’usine. 

Ils se sont « éclatés »…. courir pour mesurer sa vitesse, tester son équilibre, changer de look… collaborer avec son copain pour remplir une mission, écrire « maison » en chinois… jouer au présentateur télé, apparaître dans des trucages de film ou chanter en playback, fabriquer de l’énergie pour allumer une TV, usiner des pièces avec une machine robot, etc.

Tous ont apprécié pouvoir choisir, tester, changer, recommencer les expériences…

 

Mission accomplie pour Mohamed A : « j’ai aimé les jeux d’eau : j’ai vu les balles colorées prendre de la vitesse et se faire avaler par les tourbillons. J’ai conduit la voiture alors que je n’ai même pas l’âge et j’ai dessiné une boîte en carton avec une machine robot »

 

 

Reçu 5 sur 5 pour Taha : « J’ai préféré le sous-marin de chasse l’Argonaute : 40 personnes y vivaient, il a fait 10 fois le tour de la terre… J’ai bien aimé les effets des balles dans les fontaines. Les poissons de l’aquarium et les robots qui parlaient m’ont surpris. J’ai fabriqué de jolies boîtes avec la machine de l’Usine et le trucage de la voiture dans le studio TV m’a beaucoup amusé»

 

Carton plein pour Sharan : « J’ai préféré l’usine où on pouvait fabriquer des boîtes personnalisées. Sur un ordinateur, on choisit un modèle de boîte, une décoration, on écrit son nom et là une fois la programmation terminée, l’appareil envoie les données sur une machine qui trace la boîte. »

 

 

Coup de cœur de Varshini : « Dans l’espace sur le corps, j’ai mis mes mains sur des mains en statue et une grosse ampoule s’est allumée. On apprend que notre corps fait passer l’électricité. Sur un autre appareil, on voit un cœur qui s’allume quand on met nos mains sur la plaque et j’ai entendu les battements de mon cœur. »

 

 

Les préférences de Mohamed : « j’ai aimé le studio de télévision avec la météo. Le présentateur met les aimants de pluie, de soleil ou de neige sur les villes de France. Il doit regarder un écran sur le côté, sinon le spectateur ne voit que son crâne. Un enfant filme pour de faux, il doit voir si la caméra est bien placée. J’ ai aimé le jardin avec les papillons et les jeux avec l’eau. »

 

Mais on ne vous a pas tout dit ….Le truc c’est qu’en s’amusant, ils expérimentent et utilisent des phénomènes scientifiques et techniques !

En savoir plus : La cité des enfants 

………………………………………………………………………………………………………………………

Le chocolat : 4000 ans d’histoire, 30 minutes pour le travailler et 30 secondes pour le dévorer

Musée du chocolat – Antenne de Corbeil

Un chocolatier professionnel a expliqué aux enfants les différentes étapes pour manier le chocolat ainsi que les différentes températures (le tempérage) auxquelles le travailler et le cuisiner.

80, 71, 64 % de cacao ? Equateur, Costa Rica, Vanuatu, Venezuela
Tout d’abord, un film présenta la provenance des fèves de cacao. Cela fut très instructif et a permis de comparer les différents chocolats en fonction de leur lieu de culture et de leur concentration en cacao.

 

 

Un atelier animé par un professionnel avec dégustation à la clé

Chacun y a mis du cœur à l’ouvrage afin de réaliser des sucettes, des ronds décorés de plein de gourmandises, puis la mascotte du musée.

Pour la plupart des enfants, c’était la première fois qu’ils travaillaient le chocolat avec des poches et des douilles, il fallait faire vite avant qu’il ne durcisse.

 

Les enfants ont voyagé à travers 4000 ans d’histoire du chocolat de son origine à nos jours à travers les différentes périodes mais également les cultures.

Le Saviez-vous ?
Les Toltèques et les Aztèques (1150– 1500 après JC), reprennent la culture du cacaoyer des Mayas et vénèrent le cacao et le cacaoyer, qu’ils surnomment l’ « Arbre du Paradis ».
Le cacao servait non seulement à préparer le divin nectar mais aussi de monnaie d’échange. Le cacao avait une grande valeur. A l’époque, un lapin coûtait 10 fèves de cacao.

Les enfants ont également pu admirer certaines réalisations atypiques faites en chocolat : chaussures, robes, chapeaux, sacs à mains pour la mode, Arc de Triomphe (1 m haut.), ou encore la Tour Eiffel (3 m de haut.) pour les monuments célèbres…

 

En savoir plus : Le musée du chocolat

 

………………………………………………………………………………………………………………………

Remontons le temps avec les pharaons, pyramides et momies

 Musée du LOUVRE – Antenne de Brunoy

 

Nous étions 12 bénévoles et 1 papa pour accompagner 16 enfants du primaire et 14 collégiens, au musée du Louvre. Qui n’a pas rêvé, enfant, aux pharaons, pyramides et momies …

 

 

Les hiéroglyphes et les scribes
Les enfants apprennent ce que sont les hiéroglyphes et voient le bureau de Champollion nommé conservateur du musée égyptien au Louvre à partir de 1826. Il fut le premier à déchiffrer les hiéroglyphes.
Notre guide nous parle aussi du travail du scribe et des écrits sur papyrus avec la statue de Thot, dieu des scribes, toujours représenté assis en tailleur avec un rouleau de papyrus.

Les croyances au temps des pharaons
Dans la 1ère salle du musée, un temple égyptien est recréé. Il abrite une statue de Sekhmet, déesse à corps de femme et à tête de lionne, coiffée du disque solaire et dont la légende est racontée aux enfants.
Un sphinx monumental avec sa tête de Pharaon et son corps de lion nous impressionne : la guide nous explique les symboles de pouvoir du pharaon : Uraeus (cobra) sur la tête, barbe postiche, coiffure en forme de rayons solaires…
Enfin, nous évoquons Osiris, divinité égyptienne et roi d’Égypte dont nous voyons le sarcophage. Son Frère Seth veut le faire périr par jalousie : il le noie dans le Nil, puis découpe son corps en morceaux. Il recouvre la vie grâce à la puissance de sa sœur Isis, qui l’entoure de bandelettes.
Ce serait la première momie. Malheureusement, nous n’en verrons pas !

Le Nil, fleuve nourricier, grâce aux inondations et au limon que cela dépose
Sur le Nil, les barques transportent les morts, et le traversent du versant Est, celui des vivants, au versant Ouest, celui des morts. Pharaon et sa famille sont immortels. Pour les accompagner on apporte des animaux et des provisions de nourriture.
Les tombes sont soit des mastabas, soit des pyramides, soit des hypogées

La vie quotidienne
De nombreuses vitrines mettent en scène la vie quotidienne, avec multitude d’objets : natte pour dormir, chevalet pour reposer la tête, siège…
Les jeunes apprécient particulièrement de découvrir les bijoux trouvés sur les momies, les objets de toilette et produits de beauté, une tunique en lin de 4000 ans, du mobilier…

Cette visite passionnante, aura sans doute donné aux jeunes l’envie de revenir afin de découvrir les autres salles consacrées à l’Égypte (30 au total et 6500 œuvres exposées).

En savoir plus : Les antiquités égyptiennes du Louvre

………………………………………………………………………………………………………………………

Et vous comment voyez-vous l’Homme et le monde ?

Musée de l’Homme – La galerie de l’Homme. Antenne de Puteaux

Arrivés sur le parvis du Trocadéro, les 8 jeunes collégiens accompagnés de 3 bénévoles ont pu admirer la Tour Eiffel, repérer quelques monuments parisiens et faire quelques selfies.

Puis nous entrons dans le musée. « BIENVENUE », « WELCOME », … ce mot écrit en toutes les langues du monde clignote le long du mur de l’escalier monumental.

Qui sommes-nous ? Qu’est-ce qu’être humain ? Qu’est-ce qui nous différencie des autres espèces ? Notre corps ? Notre génome ?
D’où venons-nous ? Qui sont les premiers représentants de la lignée humaine ? Combien étaient-ils ? Comment vivaient-ils ? Pourquoi certaines espèces ont-elles disparu ? Néandertal et Homo Sapiens se sont-ils rencontrés ?
Où allons-nous ? Comment s’est construit le monde globalisé d’aujourd’hui ? Allons-nous tous vivre de la même façon ? La mondialisation re-fabrique-t-elle des différences ?

Tel sera le parcours de la Grande galerie accompagné par notre guide, conteur très talentueux.

Nous apprenons que nous partageons 70% d’ADN avec les coraux, découvrons le moulage du squelette de notre lointaine cousine Lucy, comparons notre cerveau à celui de l’éléphant.
Nous nous approchons d’un mur de langues toutes roses qui nous chuchotent quelques paroles mystérieuses dans des langages inconnus.
Nous sommes surpris par une cascade de têtes moulées , nous saluons rapidement les animaux qui peuplaient notre terre au néolithique.
Nous nous arrêtons pour regarder et comprendre d’anciens rites funéraires …

 

Et nous terminons par un voyage dans un petit car joyeusement décoré qui nous promène dans les rues de Dakar.*

Il semble que tous les jeunes aient participé avec plaisir et intérêt à cette visite, ce qui leur vaut les compliments de notre guide pour leurs connaissances et leurs questions.

* Récupéré à Dakar et remis en état, ce bus des années 1960, qui assure les liaisons locales dans la capitale du Sénégal, est équipé pour offrir un voyage immobile : un audiovisuel retrace le trajet du bus, dans une ville où coexistent échoppes traditionnelles et bâtiments symboles de la globalisation.

En savoir plus : Le musée de l’Homme

 


Tour de France : les actualités des antennes

Visite de l'Opéra de Marseille

Dans toutes les régions, les antennes de l’E.S.A organisent régulièrement des actions d’ouverture au monde, activités culturelles ou sportives notamment, qui permettent aux enfants accompagnés d’élargir leurs horizons.

 

 

 

 

 

Marseille

Visite de l'Opéra de Marseille
Visite de l’Opéra de Marseille
(c) E.S.A

Le 2 mai dernier, les enfants de l’antenne de Marseille ont découvert l’Opéra de la ville.

Ils ont eu l’opportunité de visiter autant les espaces réservés au public que les coulisses, et , par cette immersion comprendre dans quel univers évoluaient les professionnels des métiers du théâtre : machinistes, électriciens, couturiers, accessoiristes, éclairagistes, comédiens….

Les enfants ont aussi pris part avec beaucoup d’enthousiasme aux commentaires concernant les célèbres histoires de Carmen et d’Orphée, qu’ils connaissaient assez bien pour certains.

La commentatrice leur a également enseigné quelques termes du vocabulaire propre au théâtre et l’histoire de cet Opéra, deuxième grand théâtre construit en province.

Visite de l'Opéra de Marseille
Visite de l’Opéra de Marseille
(c) E.S.A

 

Bordeaux

Visite du Musée d'Aquitaine
Visite du Musée d’Aquitaine (Bordeaux)
(c) E.S.A

Les enfants de l’antenne de l’Entraide Scolaire Amicale de Bordeaux métropole ont embarqué pour un voyage dans le temps au Musée d’Aquitaine de Bordeaux.

Le Musée d’Aquitaine renferme les plus belles mémoires de la région. Des hommes de Néandertal au XXème siècle en passant par l’époque galllo-romaine, c’est un véritable voyage temporel. Au total 12 jeunes explorateurs ont répondu présent pour cette exploration historique de Bordeaux et de sa région. Chacun était accompagné de ses parents ou d’un bénévole.

Guidé par un médiateur malvoyant et doué d’une mémoire impressionnante, les enfants se sont laissés transporter par l’histoire fascinante de leur ville. Au total, presque 2h30 d’exploration.

Une exposition riche en mémoire, histoire et émotions.

Bientôt, les enfants de l’E.S.A de Bordeaux Métropole, voyageront de nouveau, mais cette fois-ci dans un univers magique…

Visite du Musée d'Aquitaine
Visite du Musée d’Aquitaine (Bordeaux)
(c) E.S.A

 

Paris XV

Maison de la Radio
Maison de la Radio (Paris)
(c) E.S.A

Qui l’eut cru ? Boussira animateur, Lakhdar chroniqueur humour, Stessy et Abdelouarith technicienne et technicien, Lana journaliste et Magou son invitée, Sarah chroniqueuse météo… Ils ont 9, 10 ans, 12 ans et l’espace d’un après midi à la Maison de la Radio, ils ont créé leur propre émission Mouv’Inside, un atelier animé par Mouv’ la radio des jeunes de Radio France.
Tout le monde s’est pris au jeu, du plus timide au plus expansif, chacun a exprimé un talent caché et révélé un peu de sa personnalité, de ses goûts ou de ses passions. Un bel après-midi de travail et d’échanges autour d’Hélène dynamique animatrice qui a su emporter l’implication de tous les jeunes présents.