^

C’était mercredi : La Journée de refus de l’échec scolaire

 

L’E.S.A était présente lors de la 12ème édition de la Journée du refus de l’échec scolaire organisée par l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville. 

Depuis 2008, l’AFEV organise la Journée du refus de l’échec scolaire (JRES) pour faire valoir, à travers une enquête annuelle, le regard porté par les enfants ou les jeunes et pour valoriser les pratiques scolaires et extra-scolaires de lutte contre l’échec scolaire. Cette édition sur le thème de l’accompagnement s’est déroulée mercredi 25 septembre 2019. 

 

Accompagnement, de quoi parle t-on ?

Cette année, la Journée du refus de l’échec scolaire était l’occasion de faire le point sur ce qu’on entend par accompagnement à l’E.S.A. Quelques mots sur le sujet présentés lors de l’événement par notre Présidente, Aurélie Goin

Il n’y a pas d’âge pour être mentor. A l’E.S.A, la moitié de nos bénévoles sont actifs, un tiers sont retraités et les autres sont étudiants. Leur point commun ? L’envie de s’engager pour que tous les enfants aient droit à la même chance. Même avec une vie professionnelle bien remplie, nos bénévoles pensent qu’ils peuvent prendre le temps d’accompagner un enfant un soir par semaine. Cela surprend parfois nos bénévoles retraités, qui sont admiratifs de cet engagement. Cette diversité des profils fait la richesse de l’E.S.A.

Comme nos bénévoles, les enfants que nous accompagnons ont des profils et des besoins variés : des apprentissages fondamentaux en CP aux questions d’orientation en terminale. La diversité des profils de nos bénévoles permet à nos
responsables d’antenne de constituer le bon binôme.

 

Autre point commun à tous nos bénévoles : qu’ils soient étudiants, actifs ou
retraités, tous nos bénévoles apprennent beaucoup de cette expérience !”

 

De nombreuses initiatives de mentorat, en France mais aussi à l’étranger, ont été présentées lors de cette journée. Toutes ces actions en témoignent, la relation établie permet indéniablement de redonner confiance aux jeunes. Elle permet de les accompagner au plus près de leurs besoins. Ces rencontres improbables enrichissent à la fois les jeunes et les bénévoles. 

Retrouvez toutes les contributions des partenaires de cette journée sur http://www.lab-afev.org/


Sangavi & Jany : 3 belles années

Voilà une semaine que la plupart d’entre vous ont repris leurs activités, l’Entraide Scolaire Amicale vous présente aujourd’hui le retour d’expérience de Sangavi, lycéenne ayant obtenu son Baccalauréat Scientifique avec mention en juin dernier.

Après 3 ans d’accompagnement, de la seconde à la Terminale, Sangavi est désormais étudiante en 1ère année de médecine. Elle a souhaité adresser un message à Jany, sa bénévole qui l’a accompagnée au lycée.

« Cela a été un plaisir de travailler avec Jany ces 3 merveilleuses années. Plus que travailler, ce qui m’a également touchée, c’est l’ouverture sur le monde et sur l’actualité. Nous parlions de tout. De l’actualité, des présidentielles, de la politique.

Je la remercie de m’avoir ouvert les yeux sur le monde qui m’attend.

Ce sont toutes nos conversations qui commençaient par une notion à étudier et qui faisaient le lien avec l’actualité qui m’ont fait prendre conscience que j’aime étudier la politique. Mais également, j’éprouve le besoin de réparer certaines injustices. Même si je sais que “Rome ne s’est pas faite en un jour”.

Merci. Un simple Merci est peu face à ce que m’a apporté Jany. Et je n’ai pas les mots pour exprimer ma gratitude.

On aura toujours l’occasion de se revoir pendant les vacances. »

 

Ces 3 années d’accompagnement se sont achevés avec beaucoup d’émotion autour d’un jus de fruits pour célébrer ce parcours.

Ce témoignage illustre que de réels liens se tissent entre les bénévoles et les jeunes de l’association, bien au-delà de l’accompagnement scolaire.

L’E.S.A. permet à de nombreux jeunes en France d’être accompagnés par un bénévole présent pour eux tout au long de leur parcours scolaire.


Dernières sorties de l’année, rendez-vous à la rentrée !

Sortie Office du tourisme Avignon

A l’approche des vacances d’été, beaucoup d’événements et sorties ont eu lieu dans nos antennes. Nous vous en proposons un tour d’horizon avant de vous souhaiter de bonnes vacances et de vous donner rendez-vous en septembre !

Mystère en Avignon !

Pour la première sortie collective de notre antenne avignonnaise, 6 des enfants soutenus par l’E.S.A se sont lancés dans une enquête qui les a amenés à découvrir la ville et son histoire, à travers la recherche d’indices et la résolution d’énigmes. Ce jeu, Intrigue dans la Ville, proposé par l’office du tourisme d’Avignon, a rassemblé petits et grands pour découvrir lequel des suspects a déclenché un incendie dans la rue des Teinturiers au 18ème siècle, le blason de la ville, et les personnalités qui ont marqué Avignon.
Accompagnés par Philippe, Victor, Richard et Sarah, ce fut une après-midi riche en apprentissages pour les enfants comme pour les bénévoles !

 

Château et chocolats

Chambord E.S.A
Visite de Chambord
Droits Réservés

Notre antenne orléannaise a accueilli une quarantaine d’élèves de primaire et début collège (6°, 5°). Au programme, spectacle équestre et fauconnerie dans les écuries du Château de Chambord, où les enfants ont pu revivre de manière vivante et attractive des épisodes du règne de François 1° ( Marignan, Camp du Drap d’or, Pavie et d’autres « révolutions » à la cour : introduction de la cuisine italienne, de la fourchette à 2 dents… La journée s’est poursuivie par un pique-nique dans le parc où les bénévoles avaient préparé un quiz sur diverses facettes du lieu : histoire, architecture, gibier, calligraphie, jardin… Enfin l’après-midi s’est poursuivi avec une visite des ateliers de Max Vauché, chocolatier à Bracieux, commune à proximité :

  • Histoire du chocolat

  • Culture du cacaoyer, récolte des cabosses, extraction des fèves

  • Fabrication du chocolat et des confiseries, dégustations

Une journée conviviale et réussie !

A vos micros !

Maison de la radio
Visite de la Maison de la Radio
Droits Réservés

Notre antenne de Paris 16 a emmené une quinzaine d’enfants à la Maison de la Radio. Cela a permis de sensibiliser nos jeunes aux métiers de la radio. Les enfants sont devenus de vrais journalistes en herbe. Au programme : la réalisation d’un vrai/faux journal de France Info dans le rôle de journaliste, intervieweur, technicien, météorologue, tout le monde s’est pris au jeu.
Ce fut un bel après midi qui a enchanté tout le monde.

 

Rendez-vous à la rentrée pour de nouvelles actus et belles vacances à tous !


L’E.S.Artistes Reporters gastronomes – « L’art culinaire au confluent des cultures du 18e »

Paris 18 expo E.S.A

Le projet l’E.S.Artistes, associant les bénévoles, les enfants et les parents dans une découverte culturelle et artistique, est né de l’idée qu’en France, et dans le monde entier, certains plats traditionnels évoquent la convivialité et la fête ; ce sont des plats à partager, à déguster avec les autres convives, qu’ils participent d’un rituel social ou religieux. Retour sur un projet gourmand !

 

Guidés par leurs bénévoles, les enfants de l’antenne du 18e ont recherché l’histoire du plat le plus typique de leur région et l’ont cuisiné avec leurs mamans : ils ont coupé, découpé, pétri, remué … bref, ils ont mis la main à la pâte.

Exposition Paris 18 - E.S.A
Un plat ivoirien
Crédits : E.S.A

Ils ont aussi contribué à la composition et à la prise de vue pour mettre en valeur les plats confectionnés : à cette occasion, on peut dire qu’on a mis les petits plats dans les grands !

Enfin, ils se sont initiés à la recherche documentaire pour rédiger les articles que les

Paris 18  E.S.A expo
Tour de l’exposition
Crédits : E.S.A

photos illustrent. La participation à ce projet a été l’occasion d’un moment d’échange festif dans les familles.

« C’est beau et touchant cette confiance que nous ont témoignée les familles pour entrer dans l’intimité de leur cuisine ! », nous a confié une bénévole.

 

Logo mairie 18Grâce au soutien de la mairie du 18e, les photos ainsi que les articles rédigés par les enfants ont été exposés pendant la semaine du 11 au 15 juin. Les familles et les bénévoles se sont réunis le 13 juin, en présence de notre présidente, pour profiter de ce tour du monde culinaire, autour d’un buffet où chacun a pu apprécier les pâtisseries apportées par les mamans.

Parents et enfants sont repartis avec un livret de 24 recettes partagées, fiers du résultat de leur travail et valorisés par leur implication.

 


Entraide Scolaire Amicale en 3 présidentes – Aurélie Goin – présidente actuelle

L’Entraide Scolaire Amicale fête cette année ses 50 ans d’existence ! Un demi-siècle d’existence que nous avons souhaité célébrer en vous racontant l’histoire de l’association à travers trois interviews. Découvrez celle d’Aurélie Goin, la présidente actuelle de l’association.

Peux-tu te présenter rapidement ?

J’ai la chance d’avoir bénéficié de l’ascenseur social. Cela s’est fait un peu par hasard, grâce à une rencontre, quand le principal de mon lycée m’a conseillé d’aller en prépa, alors que je ne l’avais pas envisagé ne connaissant pas cette voie. Pendant mes études à l’Ecole Polytechnique, j’ai pris pleinement conscience de l’inégalité des chances au travers de mon stage de première année à la Fondation d’Auteuil et de mes divers engagements bénévoles, à la bibliothèque de rue à Grigny notamment.
Je pensais arrêter le bénévolat en commençant à travailler. Mais, j’ai très vite eu besoin de trouver du sens et de faire quelque chose de vraiment utile en lien direct avec les gens. Cela fait maintenant 7 ans que je suis bénévole à l’E.S.A.
J’ai d’abord accompagné une jeune vers le bac à Paris. Une relation de confiance s’est nouée petit à petit. C’était un vrai plaisir de la voir progresser. Je suis ensuite devenue coresponsable d’antenne à Paris puis à Nantes. J’ai adoré les rencontres avec les familles et les bénévoles. J’ai rencontré de nombreux actifs très occupés, mais avec une vraie envie de transmettre ; c’est réconfortant dans notre société actuelle ! J’ai également découvert des familles très préoccupées par la réussite scolaire de leurs enfants et prêtes à beaucoup de sacrifices. Ces rencontres sont une vraie inspiration pour moi. Ensuite, j’ai pris la responsabilité du secteur Grand Ouest, et en novembre 2016, je suis entrée au conseil d’administration de l’E.S.A, sans savoir que quelques mois plus tard, je me retrouverai présidente ! Un nouveau défi que j’ai accepté, convaincue par l’importance de notre action et l’engagement de nos milliers de bénévoles.

Ce que j’apprécie à l’E.S.A, ce sont avant tout les rencontres : avec les familles, avec les bénévoles, avec d’autres acteurs, associatifs notamment, avec nos partenaires… Tous ces échanges nous nourrissent et nous permettent d’avancer.

Quelles sont les ambitions de l’E.S.A pour les années à venir ?

La mission de l’E.S.A n’a pas changé depuis 50 ans et reste, malheureusement, pleinement d’actualité : faire en sorte que tous les enfants aient droit à la même chance. C’est ce qui anime nos 3 500 bénévoles.
Nous souhaitons donc continuer à agir pour l’égalité des chances, en nous appuyant sur la relation de confiance qui s’instaure entre le bénévole, l’enfant et sa famille. Nous souhaitons renforcer nos liens avec les établissements scolaires pour pouvoir être au plus près des besoins de l’enfant et faciliter la relation parents-école. Les actions d’ouverture au monde sont également un volet important à développer : elles contribuent à la réussite à l’école et permettent de fédérer les enfants et les familles autour d’un projet commun. De plus en plus diversifiées, ces actions collectives permettent de répondre aux besoins de chaque tranche d’âge : au-delà des traditionnelles visites culturelles, sensibilisation au numérique, prise de parole en public, découverte du monde professionnel… Aider les jeunes à construire leur projet professionnel est un axe à renforcer, car il est plus facile de se motiver à l’école quand on a un projet que l’on a choisi.
Nous sommes actuellement en train d’écrire notre prochain plan stratégique pour 2019-2024. Nous aurons l’occasion d’en reparler après notre Assemblée générale en novembre 2019.

Que souhaites-tu à l’E.S.A pour ses 50 ans ?

Je lui souhaite de pouvoir aider toujours plus d’enfants, car, malheureusement, les besoins restent immenses. Je souhaite également à l’E.S.A de garder son esprit d’initiative : l’expérimentation est dans notre ADN, en témoignent les multiples initiatives locales. Restons « agiles » et sachons saisir les opportunités qui se présenteront et faire évoluer notre action en fonction des nouveaux besoins.
Je souhaite également à l’E.S.A d’être davantage reconnue des décideurs. C’est aujourd’hui un frein à notre développement.

Notre méthode fonctionne et nous pouvons être fiers de nos résultats, alors faisons-les connaître !

Cliquez ici pour consulter le portrait de Françoise Paul-Dauphin, fondatrice de l’E.S.A et présidente de 1969 à 1979.

Cliquez ici pour consulter le portrait de Claudette Sirodot, présidente de l’E.S.A entre 2009 et 2015