^

Assemblée générale 2019 : bilan et perspectives

2018-2019 : une année bien remplie !

Plus de 4 000 enfants ont été accompagnés, grâce à l’action de 3 500 bénévoles, partout en France. 

  • Toujours plus d’actions d’ouverture au monde, que nous inscrivons de plus en plus dans une logique de parcours tout au long de l’année,
  • Une aide à la parentalité renforcée, avec des temps collectifs pour les parents en complément des échanges hebdomadaires avec le bénévole, 
  • De nouvelles ressources pédagogiques dans le cadre du projet Prêts pour la 6e… 

L’E.S.A et ses bénévoles ont continué à innover pour apporter un accompagnement global aux enfants et à leur famille.

Zoom sur des initiatives menées par les antennes 

Différentes actions d’ouverture au monde ont été présentées par les responsables d’antenne : écriture d’un recueil de nouvelles en Indre et Loire, montage d’une pièce de théâtre à Nogent sur Marne,rendez-vous mensuel à la ludothèque pour le secteur Paris Rive Gauche, sensibilisation aux fake news et au codage numérique à Lyon. Des actions également pour réviser les examens en petits groupes à Saint-Maur, ou encore pour préparer son orientation : ateliers rédaction de CV et lettre de motivation dans un collège à Poissy ou encore du coaching collectif à Marseille et à Nantes.

 

Les présentations ont montré à quel point ces actions contribuent à la construction des enfants et des jeunes que nous accompagnons : ouverture d’esprit, créativité, sociabilité, confiance en soi en sont des bénéfices évidents.

« Maintenant, quand je me trompe, je recommence ! » Anna-Carolina, participante du projet théâtre à Nogent sur Marne.

Nos projets pour 2019-2024

Le nouveau plan stratégique 2019/24 a été adopté. Trois axes structureront les prochaines années : 

  • Notre priorité : la qualité de l’accompagnement proposé,
  • Renforcer notre réseau et consolider notre maillage territorial, 
  • Faire reconnaître la qualité de notre action.

 

Un grand merci à tous ceux qui nous permettent d’accompagner les enfants et leur famille : 

  • nos bénévoles qui se rendent chaque semaine chez les enfants, 
  • nos responsables d’antenne et de secteur qui sont de véritables chefs d’orchestre sur les territoires, 
  • nos chargés de fonction nationale qui cherchent à faciliter le travail sur le terrain, 
  • nos volontaires civiques qui contribuent à l’animation des antennes et à leur développement, 
  • nos partenaires qui nous soutiennent dans nos projets. 

Sans vous tous, rien ne serait possible.


Assemblée Générale 2019 : l’occasion de fêter nos 50 ans !

L’assemblée générale (AG) de l’E.S.A a eu lieu ce samedi 30 novembre 2019. Une AG particulière car 2019 marque les 50 ans de l’E.S.A ! Plus d’une centaine de bénévoles de l’E.S.A, venus de toute la France, étaient présents pour fêter cet anniversaire, en présence de plusieurs personnalités : Françoise Paul-Dauphin, la fondatrice de l’E.S.A, Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse et Isabelle Gougenheim, présidente d’Ideas.

Françoise Paul-Dauphin, fondatrice de l’E.S.A, a donné le coup d’envoi de la journée. C’est elle qui, en 1969, a eu la bonne idée de créer l’E.S.A ! À l’époque, nous étions la seule association à proposer ce type d’action en France et ce jusqu’en 1979. Depuis, des milliers d’enfants ont été accompagnés.

Françoise Paul-Dauphin a notamment raconté pourquoi elle avait nommé l’association « Entraide Scolaire Amicale » : « la notion d’ Entraide est importante, car je reste convaincue que les bénévoles reçoivent autant qu’ils donnent. C’est même, à mon sens, la philosophie maîtresse de l’association. Scolaire car il s’agit bien d’accompagner la scolarité des enfants, même si l’action de l’E.S.A ne se limite pas à donner des cours de soutien. Enfin « Amicale » car c’est la clef du fonctionnement de l’E.S.A. C’est notamment pour cela que les rendez-vous ont lieu au domicile de l’enfant, cela permet de créer une proximité à la fois avec les élèves, mais aussi avec leur famille. »

Pour en savoir plus, retrouvez le témoignage de Françoise Paul-Dauphin ici.

Un témoignage émouvant, qui fait écho à l’engagement de chacun d’entre nous. 

Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse a ouvert l’après-midi. Il a réaffirmé l’importance de l’action accomplie par les bénévoles de l’E.S.A. « Je crois profondément au mentorat. L’engagement qui est le vôtre prouve chaque jour combien nous pouvons élargir le champ des possibles des jeunes. »  Une belle reconnaissance pour nos bénévoles qui œuvrent chaque jour sur le terrain auprès des familles, dans la plus grande discrétion.

Le discours de Gabriel Attal fait écho au collectif mentorat, impulsé par le Ministre. L’E.S.A a tout naturellement rejoint ce collectif. Avec l’Afev, Article 1, Chemins d’avenirs, NQT, Proxité, Socrate et Télémaque, l’E.S.A souhaite développer des synergies pour qu’ensemble nous accompagnions davantage d’enfants et de jeunes, et que le mentorat devienne un droit pour chacun, de l’enfance à l’entrée dans la vie active.

Ensuite, Isabelle Gougenheim, présidente d’IDEAS, a rappelé le chemin parcouru par l’E.S.A depuis la préparation de la labellisation à aujourd’hui. Ideas est un partenaire fidèle de l’E.S.A qui nous accompagne dans notre structuration. Après avoir obtenu le label Ideas en 2014, l’E.S.A l’a renouvelé l’année dernière, ce qui témoigne de sa bonne gestion et de la qualité de sa gouvernance.

« Le 50e anniversaire de l’E.S.A est l’occasion de reconnaître cette belle et généreuse initiative, qui constituait une véritable innovation au début des années 70 et qui reste aujourd’hui très originale et spécifique, dans ses modalités d’action comme dans son organisation. Des milliers d’enfants et leurs familles en ont été les heureux bénéficiaires !

L’accompagnement mis en place par IDEAS depuis bientôt une demi-douzaine d’années a contribué à faciliter l’évolution de l’association, à renforcer sa notoriété et à mobiliser des partenaires, et je peux témoigner de l’engagement des équipes de l’E.S.A, de leurs ambitions et de leurs compétences. »

Un rapide historique de l’association a permis à tous de se remémorer – ou de découvrir pour les plus jeunes ! – les différentes étapes structurantes pour l’E.S.A, de 1969 à 2019. 

 

La journée s’est conclue par des témoignages de jeunes accompagnés par l’E.S.A qui nous rappellent pourquoi nous sommes tous si engagés ! 

 « Une belle journée ! Les projets foisonnent partout en France. À 50 ans, l’E.S.A a su rester agile. Espérons que nous saurons continuer à cultiver cette capacité à innover, qui fait aujourd’hui notre richesse ! »

Aurélie Goin, présidente de l’E.S.A


Théâtre Jazzbo Brown à Nogent

L’histoire du Jazz, de ses prémices en Afrique à nos jours…

Les bénévoles mettent de plus en plus en exergue des difficultés d’apprentissage de la lecture que l’on observe jusque tard dans la scolarité et qui entrainent des problèmes d’orthographe, de vocabulaire, etc.

Certains enfants ont une image d’eux-mêmes liée à leurs résultats scolaires, donc pas très positive. Difficultés qui démotivent les jeunes.

Comment pourraient-ils s’intéresser à autre chose si on ne les y aide pas un peu ?

Les jeunes de l’antenne de Nogent ont participé à un projet théâtral. Les objectifs étaient principalement de permettre aux enfants :

  • De découvrir leur potentiel et ainsi améliorer leur confiance en eux
  • De développer leur expression orale
  • De se sentir exister à travers la création et l’imagination
  • D’affirmer leurs idée et leur donner de la valeur
  • De développer leur vocabulaire…

7 enfants ont donc suivi 15 ateliers théâtre et un stage d’une semaine pendant les vacances de Pâques, encadrés par Tiphaine, metteure en scène à la MJC.

Cette aventure passionnante s’est terminée par le spectacle inter-associations qui s’est déroulé le 16 mai au théâtre Watteau de Nogent.

Le thème était l’histoire du Jazz, de ses prémices en Afrique à nos jours. Le fil conducteur est l’histoire d’un groupe d’enfants de la Nouvelle Orléans dans les années 80 qui, désœuvrés, entrent dans une maison, un ancien club de jazz, qu’ils croient inhabitée. Ils rencontrent un vieux musicien de Jazz, Jazzbo Brown, qui a connu les plus célèbres jazzmen et women.

 

Jazzbo leur parle bien sûr du Jazz mais aussi de sa jeunesse et de la ségrégation raciale aux États-Unis. L’histoire se termine bien, évidemment, et grâce aux enfants, le club de jazz devient un espace culturel dédié à cette musique.

 

Le scénario incorpore les prestations de 17 associations tout au long du spectacle.Sur la scène
Tiphaine, metteure en scène, a beaucoup apprécié l’énergie et le professionnalisme des enfants. Présentes pendant les ateliers, les responsables de l’antenne de l’E.S.A confirment que rapidement les enfants ont joué le jeu à fond.

Sur la scène, ils ont été époustouflants.

Métamorphose

 

Certains ont appris à respecter le temps de parole de l’autre, certains se sont découvert des capacités théâtrales. Pour l’une d’entre eux la métamorphose a été spectaculaire, la timide coccinelle s’est transformée en un papillon virevoltant.

 

Ce fut une réussite et les enfants en garderont sans aucun doute un souvenir inoubliable. En tout cas, nous oui !

Merci à la Fondation Keyrus qui a financé ce projet théâtral.      


Les 50 ans de l’E.S.A célébrés par l’antenne Bordelaise


L’E.S.A Bordeaux Métropole Gironde a célébré les 50 ans de l’association nationale E.S.A (Entraide Scolaire Amicale). La fête s’est déroulée à Gradignan à l’Espace de la Tannerie le 15 juin. Retour sur une journée bien remplie !

 

L’ensemble des co-responsables et bénévoles remercient chaque participant pour leur présence, ainsi que tous les bénévoles et volontaires civiques qui ont préparé cette fête, de la préparation à la mise en place le jour J.

Nous remercions également pour leur soutien financier, leur présence : Laurence Lachmann, Secrétaire générale de l’E.S.A ; ainsi que les représentants des mairies, des collèges, et d’autres associations ou organismes partenaires ; le Comité départemental de la Gironde des Médaillés de la Jeunesse, des sports et de l’engagement associatif pour les dictionnaires offerts aux jeunes en primaire, le Journal Sud Ouest, le Secours Populaire de la Gironde avec sa Librairie Solidaire, la BNP Paribas pour ses fournitures scolaires, les boulangeries « Il était une fois le pain » qui nous ont confectionné de superbes et excellents gâteaux d’anniversaire !

 

Merci aux familles qui sont venues nombreuses, aux enfants qui ont confectionné des cartes postales pour le Projet de la Fondation La Poste sur le thème “Et si l’école m’était contée…” et qui ont aussi participé aux olympiades de l’après-midi animées par nos bénévoles (merci à eux !).

 

Merci également à la Fondation la Poste qui a permis de financer cet événement.

 


C’était mercredi : La Journée de refus de l’échec scolaire

 

L’E.S.A était présente lors de la 12ème édition de la Journée du refus de l’échec scolaire organisée par l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville. 

Depuis 2008, l’AFEV organise la Journée du refus de l’échec scolaire (JRES) pour faire valoir, à travers une enquête annuelle, le regard porté par les enfants ou les jeunes et pour valoriser les pratiques scolaires et extra-scolaires de lutte contre l’échec scolaire. Cette édition sur le thème de l’accompagnement s’est déroulée mercredi 25 septembre 2019. 

 

Accompagnement, de quoi parle t-on ?

Cette année, la Journée du refus de l’échec scolaire était l’occasion de faire le point sur ce qu’on entend par accompagnement à l’E.S.A. Quelques mots sur le sujet présentés lors de l’événement par notre Présidente, Aurélie Goin

Il n’y a pas d’âge pour être mentor. A l’E.S.A, la moitié de nos bénévoles sont actifs, un tiers sont retraités et les autres sont étudiants. Leur point commun ? L’envie de s’engager pour que tous les enfants aient droit à la même chance. Même avec une vie professionnelle bien remplie, nos bénévoles pensent qu’ils peuvent prendre le temps d’accompagner un enfant un soir par semaine. Cela surprend parfois nos bénévoles retraités, qui sont admiratifs de cet engagement. Cette diversité des profils fait la richesse de l’E.S.A.

Comme nos bénévoles, les enfants que nous accompagnons ont des profils et des besoins variés : des apprentissages fondamentaux en CP aux questions d’orientation en terminale. La diversité des profils de nos bénévoles permet à nos
responsables d’antenne de constituer le bon binôme.

 

Autre point commun à tous nos bénévoles : qu’ils soient étudiants, actifs ou
retraités, tous nos bénévoles apprennent beaucoup de cette expérience !”

 

De nombreuses initiatives de mentorat, en France mais aussi à l’étranger, ont été présentées lors de cette journée. Toutes ces actions en témoignent, la relation établie permet indéniablement de redonner confiance aux jeunes. Elle permet de les accompagner au plus près de leurs besoins. Ces rencontres improbables enrichissent à la fois les jeunes et les bénévoles. 

Retrouvez toutes les contributions des partenaires de cette journée sur http://www.lab-afev.org/