^

L’antenne d’Avignon, un an après son ouverture

Richard Brosseron, co-responsable de l'antenne d'Avignon et Gérard Lefebvre, un bénévole au forum des associations d'Avignon (c) D.R.

Sarah Mougnaud est co-responsable de l’antenne d’Avignon ouverte depuis maintenant un an. Retour sur une belle aventure qui n’a pas a été de tout repos !

E.S.A : Votre parcours en quelques lignes ?

Sarah : J’ai grandi en région parisienne, en Seine-Saint-Denis, puis j’ai fait mes études de chimie à Paris. Je suis descendue dans le sud, à Avignon, pour ma thèse qui s’est déroulée au CEA pendant 3 ans. Mon doctorat en poche, j’ai trouvé du travail au même endroit, dans le secteur du nucléaire, et j’ai eu envie de m’investir dans un projet de solidarité.


Depuis combien de temps connaissez-vous l’E.S.A ?

Pendant ma thèse il y a 3 ans, j’avais eu envie de faire du soutien scolaire bénévole et j’étais tombée à plusieurs reprises sur le site de l’E.S.A, mais qui ne proposait pas de soutien à Avignon.


Comment vous est venu le projet d’ouvrir une antenne à Avignon ?

J’avais initialement envie de m’investir dans du soutien scolaire bénévole pour donner des cours moi-même, mais je ne trouvais pas d’association qui propose cela et qui soit compatible avec mon activité professionnelle. J’ai contacté l’E.S.A pour savoir s’ils n’avaient pas de structure à Avignon. Comme j’avais un peu de temps, et que les valeurs et le principe de fonctionnement de l’E.S.A me plaisaient beaucoup, j’ai proposé au responsable du secteur Grand Sud de créer cette antenne. J’ai mené ce projet avec un ami doctorant, Fabien Pacaud, qui a aujourd’hui quitté l’antenne pour des raisons professionnelles, Richard Brosseron a pris le relais.


Quelles ont été les difficultés rencontrées au début ? Comment y avez-vous fait face ?

N’ayant pas grandi à Avignon, je ne connaissais pas bien les écoles, les collèges, les lycées, le tissu associatif des différents quartiers. J’ai passé un peu de temps à me renseigner. Les relations avec les partenaires se sont tissées au fil de l’année, via les enfants et leur famille notamment. Au départ, mon réseau s’appuyait essentiellement sur les doctorants du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), nous avons donc commencé comme cela pour créer l’antenne. Par la suite, nous avons été contactés via France Bénévolat ou le site de l’E.S.A.

L’autre difficulté était de recruter des bénévoles au début de l’antenne sans que celle-ci existe déjà, il fallait expliquer le fonctionnement alors que nous ne l’avions pas encore expérimenté. Mais le soutien de l’antenne de Marseille nous a beaucoup aidés pour nous imprégner des principes de l’E.S.A, et la formation « co-responsable » a également permis de bien intégrer les valeurs et le discours à partager.


Quel bilan faites-vous de cette aventure aujourd’hui ?

Je pense qu’il y avait un réel besoin du point de vue des familles, car beaucoup de centres sont complets et les assistantes sociales me disent que dans certains cas un accompagnement individualisé est vraiment important. Il y avait également une attente côté bénévoles, de gens qui ne trouvaient pas d’association pour s’investir dans du soutien scolaire individuel. Cette première année a été l’occasion de belles rencontres avec les parents, les enfants et les bénévoles, et j’espère pouvoir continuer et répondre au besoin de plus d’enfants l’année prochaine !


Sarah Mougnaud, co-responsable de l'antenne de l'Entraide Scolaire Amicale d'Avignon
Sarah Mougnaud, co-responsable de l’antenne de l’Entraide Scolaire Amicale d’Avignon
(c) D.R.

Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui souhaite devenir responsable d’antenne quel serait-il ?

Pour animer une antenne, je pense qu’il faut s’appuyer sur un bon réseau ou quelques personnes très motivées afin de ne pas gérer seul toutes les décisions et les actions à faire. Si je n’avais pas eu les quelques doctorants avec qui j’ai commencé l’aventure, cela aurait été très compliqué ! Ensuite, je dirais qu’il faut être sérieux et impliqué, mais ne pas se laisser déborder par la pression que l’on se met soi-même : quand j’avais l’impression que ça m’arrivait, je prenais du recul et me disais que même si à la fin de l’année nous n’avions aidé que quelques enfants, ça en valait déjà la peine ! On ne pourra jamais répondre aux demandes de toutes les familles mais ce que l’on fait est important et visiblement apprécié. Enfin, l’appui des responsables de l’antenne de Marseille a été essentiel, ils étaient très disponibles pour répondre à nos interrogations : il ne faut pas hésiter à se servir du réseau de l’E.S.A et de l’expérience de ses responsables quand on commence !


Le label IDEAS, une reconnaissance de notre action et une démarche d’amélioration continue

Depuis 2014, la gestion de l’Entraide Scolaire Amicale est certifiée par le label IDEAS. Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ?

Renouvelé tous les trois ans, le label IDEAS garantit le niveau de conformité des associations sur les critères suivants : gouvernance, gestion financière et suivi de l’efficacité de l’action. Ce label fondé en 2010 par la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes, le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables et la Caisse des Dépôts est un vecteur de confiance pour les financeurs de l’association.

IDEAS a défini un Guide des Bonnes Pratiques composé de 12 objectifs qui couvrent les points clefs de l’organisation pour en optimiser le fonctionnement. Cela implique notamment une gestion désintéressée de l’association, la définition d’un plan d’action à moyen terme réfléchi, une information comptable lisible ou encore des contrôles de gestion interne ou externe. Plus qu’un label, IDEAS est un accompagnement proposé aux associations et fondations pour renforcer leurs capacités de développement et d’action au service de l’intérêt général.

Aurélie Goin, Présidente de l'Entraide Scolaire Amicale“Renouveler notre label IDEAS était très important pour nous. C’est une reconnaissance de notre sérieux et du travail effectué par nos bénévoles au quotidien. Notre première labellisation en 2014 a été précieuse pour nos recherches de financement.”, explique Aurélie Goin, Présidente de l’E.S.A.

Concrètement, depuis la labellisation, les comptes de l’E.S.A sont certifiés annuellement par un commissaire aux comptes. Un recensement des risques a été réalisé ainsi qu’une réflexion sur les parades associées. Un comité d’audit a été constitué. Composé de membres du Conseil d’Administration et de personnalités extérieures, il a pour mission d’assister le Conseil d’Administration pour le contrôle des informations financières et comptables, le contrôle des risques et le respect des procédures internes.

L’E.S.A remercie IDEAS pour sa confiance et plus particulièrement Luc Jeunhomme, conseiller bénévole, qui l‘a accompagnée tout au long de cette démarche d’amélioration continue aujourd’hui à nouveau valorisée par le Label IDEAS.

“Cet accompagnement est précieux. Il nous aide à nous poser des questions et à structurer notre organisation.” commente Aurélie Goin

En ce moment, l’E.S.A mène une collecte de dons abondée par la Fondation Groupe EDF. Pour donner en toute confiance, c’est par ici : https://www.helloasso.com/associations/entraide-scolaire-amicale-esa/collectes/pret-pour-la-6eme


Et si vous aidiez un enfant qui habite à côté de chez vous ?

Vous hésitez ? Vous pensez que vous n’en serez pas capable ? Détrompez-vous, la plupart de nos bénévoles ne sont pas enseignants ! Nous accompagnons des enfants du CP à la Terminale. Vous choisirez la matière et le niveau de l’enfant. Sans oublier que tous nos jeunes sont scolarisés : ils ont déjà leurs enseignants.

 

 

L’envie de partager ses connaissances avec un jeune et de l’aider à reprendre confiance en lui : c’est le point commun entre tous nos bénévoles. Alors, n’hésitez plus, rejoignez-nous !

« L’E.S.A m’a permis de me sentir utile ! J’aide tous les ans un ou deux élèves de lycée. […] L’E.S.A, c’est la rencontre avec un groupe de personnes généreuses et la découverte de belles histoires. » Marie-Gabrielle, bénévole à l’antenne d’Orléans.

Vous ne serez pas seul : votre responsable d’antenne vous accompagnera tout au long de l’année. Un large choix de formations vous sera également proposé sur la pédagogie ou encore pour être plus à l’aise dans la relation avec l’enfant et sa famille. Vous aurez la possibilité de rencontrer d’autres bénévoles régulièrement lors de réunions d’antenne, de sorties collectives, de formations, etc. Ces moments d’échanges vous permettront d’avoir de nouvelles idées et de vous adapter au mieux à l’enfant.

Pour vous engager, envoyez un mail à l’adresse : contact@entraidescolaireamicale.org

Votre action sera utile : la preuve par trois ! (cliquez sur leur photo pour lire les témoignages de nos bénévoles)

Marie-Gabrielle, bénévole à l'E.S.A
Marie-Gabrielle
Bastien Aquet, collaborateur Bouygues Energies & Services
Bastien
Audrey


OPENMIND Kfé, partenaire des réunions de l’E.S.A

Pionnier des espaces de co-meeting à Paris, Openmind Kfé va mettre ses deux espaces parisiens à disposition de l’E.S.A. pour certaines de ses réunions et formations le weekend.

 

 

Partant du constat que les associations sont toujours à la recherche de lieux non payants pour leurs réunions, Xavier Ginoux, fondateur d’Openmind Kfé a voulu lancer Openmind Kfé Solidaire : en dehors des traditionnels horaires de semaine réservés par des entreprises, les espaces Openmind Kfé seront gracieusement mis à la disposition de 7 associations, dont l’E.S.A, le weekend.

 

Une initiative solidaire dont l’E.S.A se réjouit !! Les espaces Openmind Kfé ont été créés pour favoriser la réflexion, les échanges collaboratifs, dans un cadre design et chaleureux, alors à bientôt chez Openmind Kfé pour des formations et des réunions participatives et positives !


Assemblée Générale 2017 : une belle journée riche en échanges

Le 24 novembre, 120 personnes étaient présentes à l’Assemblée Générale 2017 de l’Entraide Scolaire Amicale.

Il s’agit de l’un des rares moments où les bénévoles de notre centaine d’antennes ont l’occasion de se rencontrer. Les échanges ont été nombreux autour des initiatives qui foisonnent dans les différentes antennes et les projets de l’E.S.A.

Le matin, la présidente, le trésorier et les différents responsables de domaines ont dressé le bilan de l’année scolaire 2016-2017 ainsi que les perspectives pour l’année à venir. L’Assemblée Générale a également approuvé la proposition de nouveaux statuts. Les bénévoles pourront ainsi être membres adhérents au bout d’un an d’ancienneté, ce qui leur permettra de participer plus largement aux décisions de l’association.

L’après-midi, les échanges ont été nombreux lors des six tables rondes thématiques. Chacun est reparti avec des tas d’idées !

Organiser des sorties collectives 

Musée, street-art, accrobranche, initiation au théâtre… : les idées ne manquent pas ! Comment organiser ces sorties ? Comment impliquer les bénévoles ? Comment favoriser la participation des enfants ?

Accompagner les jeunes dans l’utilisation des technologies numériques

Comment faciliter les apprentissages  avec les nouvelles technologies ? Comment sensibiliser les jeunes aux risques potentiels liés à ces technologies ? Comment leur faire découvrir les métiers de demain ? Atelier programmation, utilisation des tablettes comme support de travail… : de premières expériences ont déjà eu lieu.

Aider les parents à s’impliquer dans la scolarité de leur enfant

Comment accompagner les bénévoles dans cette mission ? Quelles actions collectives peut-on proposer : sortie familles, théâtre forum, café des parents, ciné-débat, etc… ?

Animer une antenne

Comment fédérer les bénévoles ? Réunions d’antenne, formations, ateliers, newsletter, apéros, fête des bénévoles… Autant de pistes pour fidéliser les bénévoles et leur donner envie de s’impliquer davantage dans la vie de l’antenne !

Accompagner les jeunes dans leur choix d’orientation

Comment aider les jeunes à être acteurs de leur orientation et à ne pas la subir ? Comment accompagner les bénévoles ? Quelles ressources ? Quelles actions collectives peut-on mettre en œuvre : découverte des métiers, visite d’entreprise, réunion d’information, etc ?

Travailler en partenariat avec les établissements scolaires

L’E.S.A est désormais agréée en tant qu’association éducative complémentaire de l’enseignement public : quelles possibilités s’ouvrent ? Aide pour cibler les enfants à accompagner, remise des bulletins, présence auprès des équipes éducatives, participation au conseil d’administration… Les pistes sont multiples.

Rendez-vous est pris pour la prochaine Assemblée Générale le 24 novembre 2018 !

 

CONSULTEZ NOTRE RAPPORT D’ACTIVITE 2016- 2017