^

Assemblée générale 2019 : bilan et perspectives

2018-2019 : une année bien remplie !

Plus de 4 000 enfants ont été accompagnés, grâce à l’action de 3 500 bénévoles, partout en France. 

  • Toujours plus d’actions d’ouverture au monde, que nous inscrivons de plus en plus dans une logique de parcours tout au long de l’année,
  • Une aide à la parentalité renforcée, avec des temps collectifs pour les parents en complément des échanges hebdomadaires avec le bénévole, 
  • De nouvelles ressources pédagogiques dans le cadre du projet Prêts pour la 6e… 

L’E.S.A et ses bénévoles ont continué à innover pour apporter un accompagnement global aux enfants et à leur famille.

Zoom sur des initiatives menées par les antennes 

Différentes actions d’ouverture au monde ont été présentées par les responsables d’antenne : écriture d’un recueil de nouvelles en Indre et Loire, montage d’une pièce de théâtre à Nogent sur Marne,rendez-vous mensuel à la ludothèque pour le secteur Paris Rive Gauche, sensibilisation aux fake news et au codage numérique à Lyon. Des actions également pour réviser les examens en petits groupes à Saint-Maur, ou encore pour préparer son orientation : ateliers rédaction de CV et lettre de motivation dans un collège à Poissy ou encore du coaching collectif à Marseille et à Nantes.

 

Les présentations ont montré à quel point ces actions contribuent à la construction des enfants et des jeunes que nous accompagnons : ouverture d’esprit, créativité, sociabilité, confiance en soi en sont des bénéfices évidents.

« Maintenant, quand je me trompe, je recommence ! » Anna-Carolina, participante du projet théâtre à Nogent sur Marne.

Nos projets pour 2019-2024

Le nouveau plan stratégique 2019/24 a été adopté. Trois axes structureront les prochaines années : 

  • Notre priorité : la qualité de l’accompagnement proposé,
  • Renforcer notre réseau et consolider notre maillage territorial, 
  • Faire reconnaître la qualité de notre action.

 

Un grand merci à tous ceux qui nous permettent d’accompagner les enfants et leur famille : 

  • nos bénévoles qui se rendent chaque semaine chez les enfants, 
  • nos responsables d’antenne et de secteur qui sont de véritables chefs d’orchestre sur les territoires, 
  • nos chargés de fonction nationale qui cherchent à faciliter le travail sur le terrain, 
  • nos volontaires civiques qui contribuent à l’animation des antennes et à leur développement, 
  • nos partenaires qui nous soutiennent dans nos projets. 

Sans vous tous, rien ne serait possible.


Assemblée Générale 2019 : l’occasion de fêter nos 50 ans !

L’assemblée générale (AG) de l’E.S.A a eu lieu ce samedi 30 novembre 2019. Une AG particulière car 2019 marque les 50 ans de l’E.S.A ! Plus d’une centaine de bénévoles de l’E.S.A, venus de toute la France, étaient présents pour fêter cet anniversaire, en présence de plusieurs personnalités : Françoise Paul-Dauphin, la fondatrice de l’E.S.A, Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse et Isabelle Gougenheim, présidente d’Ideas.

Françoise Paul-Dauphin, fondatrice de l’E.S.A, a donné le coup d’envoi de la journée. C’est elle qui, en 1969, a eu la bonne idée de créer l’E.S.A ! À l’époque, nous étions la seule association à proposer ce type d’action en France et ce jusqu’en 1979. Depuis, des milliers d’enfants ont été accompagnés.

Françoise Paul-Dauphin a notamment raconté pourquoi elle avait nommé l’association « Entraide Scolaire Amicale » : « la notion d’ Entraide est importante, car je reste convaincue que les bénévoles reçoivent autant qu’ils donnent. C’est même, à mon sens, la philosophie maîtresse de l’association. Scolaire car il s’agit bien d’accompagner la scolarité des enfants, même si l’action de l’E.S.A ne se limite pas à donner des cours de soutien. Enfin « Amicale » car c’est la clef du fonctionnement de l’E.S.A. C’est notamment pour cela que les rendez-vous ont lieu au domicile de l’enfant, cela permet de créer une proximité à la fois avec les élèves, mais aussi avec leur famille. »

Pour en savoir plus, retrouvez le témoignage de Françoise Paul-Dauphin ici.

Un témoignage émouvant, qui fait écho à l’engagement de chacun d’entre nous. 

Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse a ouvert l’après-midi. Il a réaffirmé l’importance de l’action accomplie par les bénévoles de l’E.S.A. « Je crois profondément au mentorat. L’engagement qui est le vôtre prouve chaque jour combien nous pouvons élargir le champ des possibles des jeunes. »  Une belle reconnaissance pour nos bénévoles qui œuvrent chaque jour sur le terrain auprès des familles, dans la plus grande discrétion.

Le discours de Gabriel Attal fait écho au collectif mentorat, impulsé par le Ministre. L’E.S.A a tout naturellement rejoint ce collectif. Avec l’Afev, Article 1, Chemins d’avenirs, NQT, Proxité, Socrate et Télémaque, l’E.S.A souhaite développer des synergies pour qu’ensemble nous accompagnions davantage d’enfants et de jeunes, et que le mentorat devienne un droit pour chacun, de l’enfance à l’entrée dans la vie active.

Ensuite, Isabelle Gougenheim, présidente d’IDEAS, a rappelé le chemin parcouru par l’E.S.A depuis la préparation de la labellisation à aujourd’hui. Ideas est un partenaire fidèle de l’E.S.A qui nous accompagne dans notre structuration. Après avoir obtenu le label Ideas en 2014, l’E.S.A l’a renouvelé l’année dernière, ce qui témoigne de sa bonne gestion et de la qualité de sa gouvernance.

« Le 50e anniversaire de l’E.S.A est l’occasion de reconnaître cette belle et généreuse initiative, qui constituait une véritable innovation au début des années 70 et qui reste aujourd’hui très originale et spécifique, dans ses modalités d’action comme dans son organisation. Des milliers d’enfants et leurs familles en ont été les heureux bénéficiaires !

L’accompagnement mis en place par IDEAS depuis bientôt une demi-douzaine d’années a contribué à faciliter l’évolution de l’association, à renforcer sa notoriété et à mobiliser des partenaires, et je peux témoigner de l’engagement des équipes de l’E.S.A, de leurs ambitions et de leurs compétences. »

Un rapide historique de l’association a permis à tous de se remémorer – ou de découvrir pour les plus jeunes ! – les différentes étapes structurantes pour l’E.S.A, de 1969 à 2019. 

 

La journée s’est conclue par des témoignages de jeunes accompagnés par l’E.S.A qui nous rappellent pourquoi nous sommes tous si engagés ! 

 « Une belle journée ! Les projets foisonnent partout en France. À 50 ans, l’E.S.A a su rester agile. Espérons que nous saurons continuer à cultiver cette capacité à innover, qui fait aujourd’hui notre richesse ! »

Aurélie Goin, présidente de l’E.S.A


Le Rapport d’Activité est en ligne !

 

 

 

 

 

 

 

Notre rapport d’activité 2017-2018 est en ligne ! 

Cliquez sur le lien ci-dessus pour le consulter et retrouvez ci-dessous l’édito d’Aurélie Goin, présidente l’Entraide Scolaire Amicale.

 

Aurélie Goin, Présidente de l'Entraide Scolaire Amicale

En 2017-2018, nous avons agi concrètement pour l’égalité des chances en accompagnant individuellement plus de 4 000 enfants dans leur scolarité.
Trois nouvelles antennes, des actions d’ouverture au monde toujours plus nombreuses, nos projets Orientation et Parentalité renforcés, notre label Ideas renouvelé… : l’année a été bien remplie !
Notre priorité est de lutter contre le décrochage scolaire en proposant un accompagnement de qualité aux enfants et à leur famille. Notre action de proximité contribue également au vivre ensemble en favorisant les rencontres entre des personnes de profils différents. Tous en témoignent, ces rencontres sont une véritable richesse tant pour les familles que pour nos bénévoles.

Merci à nos bénévoles qui œuvrent chaque jour sur le terrain auprès des enfants et à nos partenaires qui nous font confiance ! Merci à vous tous pour votre engagement sans faille. Je compte sur vous pour aller encore plus loin
cette année.
Face aux enjeux et pour accompagner au mieux les enfants, nous devrons poursuivre assidûment notre recherche de partenaires privés et publics ainsi que notre structuration.Travailler en réseau est également une priorité pour accompagner au mieux les enfants : avec les établissements scolaires,les acteurs socio-éducatifs, les associations œuvrant dans le domaine de l’égalité des chances… En unissant nos forces, notre action sera d’autant plus efficace.

Année de nos 50 ans, 2019 aura une résonance toute particulière. L’E.S.A innove en permanence et se renouvelle. Les initiatives foisonnent dans les antennes. Notre nouveau plan stratégique sera l’occasion d’imaginer ensemble l’E.S.A de demain.
Un beau programme nous attend. Ensemble, nous relèverons le défi et ferons en sorte que tous les enfants aient droit à la même chance !

Aurélie Goin
Présidente de l’Entraide Scolaire Amicale


Assemblée Générale 2018 : un beau bilan et une belle année en perspectives !

Le Conseil d'Administration

Samedi 24 novembre, 115 personnes étaient rassemblées pour l’Assemblée Générale de l’Entraide Scolaire Amicale. Un rendez-vous annuel incontournable pour nos responsables d’antenne et nos membres adhérents.

Le matin, la présidente, le trésorier et chaque responsable de domaine ont fait le bilan de l’année scolaire 2017-2018 et dessiné les perspectives pour l’année à venir.

Plus de 4 000 enfants accompagnés, 3 nouvelles antennes (Avignon, Joinville et Vanves), des actions d’ouverture au monde toujours plus nombreuses et diversifiées au travers notamment des projets Orientation et Parentalité, notre label Ideas renouvelé… : l’année a été bien remplie !

Tables rondes (c) DR

Alors que le précédent plan stratégique s’achève, l’après-midi a été consacré à se projeter dans le futur et à imaginer l’E.S.A en 2024. Une dizaine de tables rondes sur les innovations locales, les outils pour les bénévoles, la communication interne, notre mission… La réflexion se poursuivra toute l’année pour aboutir au vote du nouveau plan stratégique lors de l’Assemblée Générale 2019.

Au cours de cette journée, le Conseil d’Administration (CA) a également été renouvelé. Un grand merci à tous les administrateurs qui se sont investis au CA ces dernières années et bienvenue aux nouveaux !

« Cette année encore, nous avons agi concrètement pour l’égalité des chances en accompagnant plus de 4 000 enfants dans toute la France. C’est un beau succès collectif !

À bientôt 50 ans, l’E.S.A innove en permanence. Les initiatives foisonnent dans les antennes. Le nouveau plan stratégique est l’occasion d’imaginer ensemble l’E.S.A de demain. Un beau programme nous attend.

Un grand merci à nos 3 500 bénévoles qui œuvrent chaque jour sur le terrain auprès des enfants ! »

Aurélie Goin, présidente de l’E.S.A

Assemblée Générale 2018 (c)DR

L’antenne d’Avignon, un an après son ouverture

Richard Brosseron, co-responsable de l'antenne d'Avignon et Gérard Lefebvre, un bénévole au forum des associations d'Avignon (c) D.R.

Sarah Mougnaud est co-responsable de l’antenne d’Avignon ouverte depuis maintenant un an. Retour sur une belle aventure qui n’a pas a été de tout repos !

E.S.A : Votre parcours en quelques lignes ?

Sarah : J’ai grandi en région parisienne, en Seine-Saint-Denis, puis j’ai fait mes études de chimie à Paris. Je suis descendue dans le sud, à Avignon, pour ma thèse qui s’est déroulée au CEA pendant 3 ans. Mon doctorat en poche, j’ai trouvé du travail au même endroit, dans le secteur du nucléaire, et j’ai eu envie de m’investir dans un projet de solidarité.


Depuis combien de temps connaissez-vous l’E.S.A ?

Pendant ma thèse il y a 3 ans, j’avais eu envie de faire du soutien scolaire bénévole et j’étais tombée à plusieurs reprises sur le site de l’E.S.A, mais qui ne proposait pas de soutien à Avignon.


Comment vous est venu le projet d’ouvrir une antenne à Avignon ?

J’avais initialement envie de m’investir dans du soutien scolaire bénévole pour donner des cours moi-même, mais je ne trouvais pas d’association qui propose cela et qui soit compatible avec mon activité professionnelle. J’ai contacté l’E.S.A pour savoir s’ils n’avaient pas de structure à Avignon. Comme j’avais un peu de temps, et que les valeurs et le principe de fonctionnement de l’E.S.A me plaisaient beaucoup, j’ai proposé au responsable du secteur Grand Sud de créer cette antenne. J’ai mené ce projet avec un ami doctorant, Fabien Pacaud, qui a aujourd’hui quitté l’antenne pour des raisons professionnelles, Richard Brosseron a pris le relais.


Quelles ont été les difficultés rencontrées au début ? Comment y avez-vous fait face ?

N’ayant pas grandi à Avignon, je ne connaissais pas bien les écoles, les collèges, les lycées, le tissu associatif des différents quartiers. J’ai passé un peu de temps à me renseigner. Les relations avec les partenaires se sont tissées au fil de l’année, via les enfants et leur famille notamment. Au départ, mon réseau s’appuyait essentiellement sur les doctorants du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), nous avons donc commencé comme cela pour créer l’antenne. Par la suite, nous avons été contactés via France Bénévolat ou le site de l’E.S.A.

L’autre difficulté était de recruter des bénévoles au début de l’antenne sans que celle-ci existe déjà, il fallait expliquer le fonctionnement alors que nous ne l’avions pas encore expérimenté. Mais le soutien de l’antenne de Marseille nous a beaucoup aidés pour nous imprégner des principes de l’E.S.A, et la formation « co-responsable » a également permis de bien intégrer les valeurs et le discours à partager.


Quel bilan faites-vous de cette aventure aujourd’hui ?

Je pense qu’il y avait un réel besoin du point de vue des familles, car beaucoup de centres sont complets et les assistantes sociales me disent que dans certains cas un accompagnement individualisé est vraiment important. Il y avait également une attente côté bénévoles, de gens qui ne trouvaient pas d’association pour s’investir dans du soutien scolaire individuel. Cette première année a été l’occasion de belles rencontres avec les parents, les enfants et les bénévoles, et j’espère pouvoir continuer et répondre au besoin de plus d’enfants l’année prochaine !


Sarah Mougnaud, co-responsable de l'antenne de l'Entraide Scolaire Amicale d'Avignon
Sarah Mougnaud, co-responsable de l’antenne de l’Entraide Scolaire Amicale d’Avignon
(c) D.R.

Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui souhaite devenir responsable d’antenne quel serait-il ?

Pour animer une antenne, je pense qu’il faut s’appuyer sur un bon réseau ou quelques personnes très motivées afin de ne pas gérer seul toutes les décisions et les actions à faire. Si je n’avais pas eu les quelques doctorants avec qui j’ai commencé l’aventure, cela aurait été très compliqué ! Ensuite, je dirais qu’il faut être sérieux et impliqué, mais ne pas se laisser déborder par la pression que l’on se met soi-même : quand j’avais l’impression que ça m’arrivait, je prenais du recul et me disais que même si à la fin de l’année nous n’avions aidé que quelques enfants, ça en valait déjà la peine ! On ne pourra jamais répondre aux demandes de toutes les familles mais ce que l’on fait est important et visiblement apprécié. Enfin, l’appui des responsables de l’antenne de Marseille a été essentiel, ils étaient très disponibles pour répondre à nos interrogations : il ne faut pas hésiter à se servir du réseau de l’E.S.A et de l’expérience de ses responsables quand on commence !