Témoignage de Pierre “Ce type de bénévolat permet de sortir un peu de ce cocon”

Qu’est ce qui t’a poussé à devenir bénévole pour l’association Entraide Scolaire Amicale ?
Ma première raison est un désir de se rendre utile vis-à-vis de la société. Mon métier ne m’apporte pas assez sur le plan humain et j’ai voulu remédier à ça par cet engagement. Avant d’intégrer l’E.S.A, j’avais déjà été bénévole dans une association de soutien scolaire à proximité de mon ancien logement. L’expérience m’avait plu et j’ai décidé de reprendre cette activité après mon déménagement sur Avignon. Ce temps donné, au départ de manière complètement désintéressée, est finalement très enrichissant. Mon métier m’enfermait avec des gens qui ont le même parcours scolaire, les mêmes centres d’intérêt… Ce type de bénévolat permet de sortir un peu de ce cocon et d’évoluer à côté de personnes qu’on n’aurait pas forcément rencontrées dans notre vie de tous les jours.


Comment se passe le soutien  avec Salim ? 
Très bien. Salim est sérieux et à l’écoute. Il a déjà fait beaucoup de progrès dans les matières vues ensemble. L’E.S.A offre la possibilité de donner les cours chez l’élève en présence des parents, ce qui permet d’avoir un bon suivi de leur part.

Quels sont les points forts et les difficultés rencontrés lors de ton soutien?
Pour les points forts, j’ai un profil plutôt scientifique donc les révisions des matières comme les maths ou la physique-chimie sont plus simples à faire que pour le français ou l’histoire-géo où j’ai plus de lacunes.
 
Qu’est ce que tu donnerais comme conseil à un ou une bénévole qui débute ?
Je ne pense pas qu’il y ait de conseil général à donner, toutes les familles et élèves sont différents. Alors peut-être mon seul conseil serait de s’adapter continuellement à la personne qu’on veut aider.