Témoignage de Johanna, bénévole E.S.A

Grâce à l’entraide scolaire, je souhaitais accompagner un enfant pour l’aider à sortir des croyances limitantes et des conditionnements familiaux, qui entravent le développement de son plein potentiel.

J’ai rencontré Pauline en mai 2015, qui était à l’époque très introvertie et peu sûre d’elle, au point qu’elle exprimait rarement ses opinions ou répondait toujours oui à mes questions. Elle avait de la difficulté dans la plupart des matières, surtout dans le domaine scientifique. Après un temps d’adaptation, nous avons eu un vrai feeling et notre relation s’est construite sur la confiance et la complicité. J’ai remarqué qu’il y avait en réalité un seul problème majeur à l’origine de toutes ses faiblesses : le manque de confiance en elle. J’ai donc tout basé là-dessus en lui expliquant que « l’on est pas ce que l’on fait », autrement dit qu’il ne fallait pas qu’elle s’identifie à ses erreurs.

J’utilise la méthode du « stylo vert » en ne soulignant que ses réussites et progressions, aussi infimes soient-elles et en l’encourageant en permanence, quels que soient ses résultats.

 

Elève de Johanna Nantes 2016-17J’ai aussi utilisé un moyen plus corporel comme la danse libre (sa passion et la mienne), pour qu’elle puisse s’exprimer pleinement et libérer son stress. Après 8 mois de discours positif et bienveillant, Pauline a eu un vrai déclic et a fait des progrès considérables, y compris en maths, son point faible. Au-delà des notes qui sont montées en flèche, elle est désormais consciente et convaincue de ses capacités. Elle a changé le regard qu’elle portait sur elle-même et je crois que c’est là l’essentiel pour son épanouissement à l’école et dans sa vie en général.

Je suis heureuse de la retrouver chaque semaine, elle m’apprend autant sur moi-même que l’inverse, c’est ce qui fait la richesse de ce type de rencontre !”