Témoignage d’Alizée, bénévole

Je m’appelle Alizée, j’ai 28 ans et j’ai rejoint l’E.S.A en novembre 2016. J’ai découvert l’association grâce à une collègue, bénévole aussi depuis l’an dernier à l’antenne de Nantes.
Je me suis engagée auprès de l’E.S.A car je partage ses valeurs fondamentales :

la volonté de permettre à tout enfant en difficulté scolaire de bénéficier d’un soutien personnalisé à domicile, à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’enfants issus de familles moins favorisées que d’autres. En effet, certains parents manquent de moyens financiers, ou de compétences nécessaires à un suivi scolaire régulier de leur enfant.

 

J’ai voulu offrir un peu de mon temps et de mes connaissances à un enfant qui a envie. Cette démarche de volontariat et ce désir de transmission répondent aussi à une conviction personnelle : en apportant mon aide à un enfant, je me sens utile, et dans certains contextes sociaux et familiaux, un tel soutien est non seulement utile, mais légitime.
Je me rends donc une fois par semaine au domicile de Zaour, un jeune élève de 6 ans en classe de CP, afin de l’accompagner dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture principalement. Ce rendez-vous est un moment d’échange privilégié avec Zaour car il s’agit de séances individuelles, qui se déroulent en dehors de son environnement scolaire, ce qui me permet une certaine liberté et souplesse dans l’organisation de ces séances. Elles se structurent en général de la manière suivante : 50 minutes “d’apprentissage” (exercices, méthodes et imagerie de la lecture, écriture, jeux, etc) puis 10 minutes de lecture “plaisir”.

Au fil de ces rendez-vous hebdomadaires, une relation de confiance s’est installée entre Zaour et moi et, au delà de l’aspect purement scolaire, nous pouvons aussi discuter de nos vies, de notre quotidien, échanger sur nos cultures (française et russe) et nous découvrir des points communs.

Nous sommes aussi proches…géographiquement : le domicile de Zaour et son école se situent à quelques centaines de mètres de chez moi et de mon lieu de travail.
Cela m’a  permis de rencontrer sa maîtresse, qui a su m’apporter de précieux conseils et m’a fourni également des supports supplémentaires pour aider au mieux Zaour lors de mes séances, notamment une boîte de jeu axé sur le découpage syllabique pour appréhender la lecture de manière ludique, et un cahier d’exercices personnalisé. Cette entrevue a été très bénéfique car j’ai pu ainsi échanger sur les points spécifiques à améliorer chez Zaour et j’ai découvert par la même occasion son “univers” en dehors du cadre familial habituel.
Ce rendez-vous avec l’enseignante sera d’ailleurs renouvelé dans l’année, et cette fois-ci peut-être même avec Zaour !

Enfin, je vais bientôt bénéficier d’une des formations proposées par l’E.S.A tout au long de l’année (initiatives permettant aux bénévoles d’enrichir leurs compétences et de mieux aborder les séances de tutorat en fonction des besoins de chaque enfant) en participant en mars prochain à mon premier atelier consacré à l’utilisation des albums illustrés chez les élèves de primaire !