Espérance & Charlotte : portraits croisés de deux bénévoles

Espérance et Charlotte sont deux bénévoles parisiennes. Leur particularité ? Elles sont encore mineures et pourtant cela ne les empêche pas d’accompagner chaque semaine un élève de l’E.S.A.

Découvrez ce qui a motivé leur engagement !

 

 

Témoignage d’Espérance

Espérance et son élève Issa (c)DR
Espérance et son élève Issa (c)DR

“Je m’appelle Espérance et j’ai 17 ans. Cette année, j’ai décidé de faire du bénévolat car je voulais me sentir plus utile dans la société. Je fais souvent des babysitting et j’aime beaucoup travailler avec des enfants. Étant en classe de Terminale, je me suis dit que la meilleure solution était de donner des cours de soutien scolaire. J’ai connu l’Entraide Scolaire Amicale grâce à une de mes amies qui fait partie de cette association.

Depuis 4 mois, je donne des cours de soutien à Issa une fois par semaine chez lui. Issa est en CE2 et a des difficultés à lire. Tous les mercredis, nous travaillons sur la prononciation des lettres et des sons afin de faciliter la lecture. Nous faisons beaucoup d’exercices et nous lisons des livres. Nous lisons environ un chapitre par semaine et donc chaque semaine, il est impatient de continuer le livre.  En 4 mois, je vois déjà de très gros progrès. Donnant des cours chez lui, je suis en contact avec sa famille ce qui me permet de faire part d’éventuelles remarques à ses parents afin de l’aider à progresser pendant la semaine.  Malgré la difficulté, je vois qu’à la fin de chaque séance, il est content d’avoir lu et progressé. De plus, il est drôle et très curieux sur la vie et pose beaucoup de questions donc je passe un très bon moment. C’est une source de bonheur dans ma semaine lorsque je vois tous les progrès qu’il fait et à quel point il est fier.”

 

Témoignage  de Charlotte

Charlotte et Aminata (c)DR

“Je m’appelle Charlotte, j’ai 17 ans. Je suis lycéenne et bénévole une fois par semaine dans l’association Entraide Scolaire Amicale (E.S.A) depuis un an et demi. J’ai trouvé cette association en cherchant sur internet. L’E.S.A m’a tout de suite intéressée car elle offre la possibilité de développer une véritable relation avec un enfant.

Je me rends tous les samedi matin au domicile d’Aminata, élève de sixième, pour l’aider à faire ses devoirs et lui apporter un soutien pour combler ses lacunes. Le suivi individuel de l’enfant entraîne le développement de la relation professeur-élève, qui permet à l’élève en difficulté de se sentir plus en confiance pour poser ses questions. De plus, cela permet de rendre le cours plus agréable. Je m’entends moi-même très bien avec Aminata, nous passons de très bons moments tout en travaillant. Le suivi individuel se déroule toujours au domicile de l’enfant, cela permet de prendre contact de manière plus approfondie avec la famille pour les aider à comprendre les enjeux de l’école. Par ailleurs, l’année dernière j’ai eu la chance de pouvoir accompagner, en tant que bénévole, des jeunes enfants à l’aquarium de Paris. Ils étaient tous très heureux de cette sortie qui leur a permis une ouverture sur leur quotidien. 
Cette année, j’ai décidé de parler de mon engagement dans l’association autour de moi au lycée. Quelques-uns de mes camarades de classe ont été intéressés par l’association qui leur a beaucoup plu. Un mois plus tard, ils s’y sont engagés! 
Aujourd’hui, l’éducation est primordiale pour le développement personnel d’un enfant ainsi que pour la construction de sa vie future.
Donnez de votre temps, engagez-vous. C’est très simple, il vous suffit de contacter l’antenne à proximité de votre lieu de vie. L’association vous mettra en contact avec un enfant en difficulté scolaire dans votre quartier.
J’ajoute, en me tournant plus particulièrement vers les jeunes de mon âge, que faire du bénévolat avant 18 ans est possible et facile, il vous suffit seulement d’une autorisation parentale !
Si vous êtes déjà bénévole parlez-en autour de vous ! “