^

Opération E.S.Artistes : découverte du métier de luthier

Bonjour, je m’appelle Yanlin.
Avec Sophie, de l’E.S.A, je suis allée visiter un atelier de lutherie parce que j’aime la musique et que nous avions écouté de la guitare classique sur internet. Un luthier fabrique des instruments à cordes.

Romuald Provost est  un artisan qui fabrique des guitares classiques. Il nous a reçues avec beaucoup de gentillesse. Son atelier se trouve dans le 14e arrondissement. Nous lui avons posé quelques questions :

Avec quoi fabrique-t-on les guitares ?
On les fabrique avec des bois très différents et qui proviennent de plusieurs pays : épicéa d’Europe, palissandre de Chine, ébène d’Afrique. Bien sûr, ces bois sont assez coûteux. ils servent à faire les différentes parties : par exemple, la table d’harmonie (partie claire) et le talon ou la barette (partie sombre) sont en bois différents.

Quels outils utilisez-vous ?outils luthier
Ce sont des outils qu’on utilise en travail du bois et ils sont finalement peu nombreux : un ciseau à bois, un trusquin pour faire les filets (petites bandes de bois coloré et décoratif) , un rabot pour amincir le bois, de la colle…

Combien de temps faut-il pour fabriquer une guitare ?
Il faut un grand mois au minimum pour en fabriquer une.

balalaïkasPourquoi êtes-vous devenu luthier ?
Quand j’étais jeune, j’allais chez mon grand-père qui travaillait le bois. J’aimais bien les odeurs du bois et le voir bricoler. J’ai fait des études à l’université, mais cela ne m’a pas plu. J’ai préféré travailler de mes mains et je suis entré dans une école de lutherie au Mans.

Est-ce que vous êtes musicien ?
Je ne suis pas un grand musicien, mais je suis musicien et je joue aussi du piano.

Comment peut-on reconnaître une bonne guitare ?
C’est très subjectif, c’est la personne qui utilise l’instrument qui sait si il lui convient ou pas.

mandolinesQuel est le prix d’une guitare chez un luthier ?
Les moins chères commencent autour de 5000 euros, d’autres peuvent être beaucoup plus chères. Bien sûr, quand elles sont fabriquées en usines, elles sont beaucoup moins chères…

Combien en fabriquez-vous par an ?
J’en fais environ 4, mais je ne fais pas que cela, je fais aussi de la réparation…

Dans l’atelier, nous voyons d’autres très jolis instruments à cordes 

luthier

 

 

Nous avons remercié Romuald Provost de nous avoir accordé son temps. Cette visite nous a beaucoup intéressées. Maintenant, Yanlin sait ce qu’est un artisan et même si elle ne désire pas devenir luthier, elle écoutera toujours avec plaisir les « grands » guitaristes classiques…


L’E.S.Artistes à Courbevoie

Cette année le thème de L’E.S.Artistes a été apprécié.
Notre antenne de Courbevoie a organisé la présentation des projets le samedi 11 Juin dans une salle d’une Maison Des Associations de Courbevoie.
Nous avons eu 7 dossiers, tous très différents, dans lesquels les enfants se sont vraiment impliqués autant que leurs bénévoles accompagnants.

E.S.Artistes Courbevoie

Ce projet a été l’occasion de travailler sur ce qu’est un engagement à tenir jusqu’à sa finalisation, dans son contenu, dans sa qualité et dans ses dates.

Cette expérience a permis aux enfants de lire, d’écrire, de formuler les questions adéquates, de préparer et de restituer un travail, de s’ouvrir et prendre confiance en eux.
Chacun de son coté a découvert un métier, et nous a expliqué ce qu’il en avait retenu : il y avait le poissonnier, la boulangère, le médecin généraliste, le pompier, le clown, le journaliste, et le professeur de yoga.

E.S.Artistes CourbevoieE.S.Artistes Courbevoie

Les supports de présentation étaient des affiches, des dossiers, des dépliants, avec des dessins, ou des photos, ou une interview du journaliste sur video.
Après la présentation individuelle, nous avons savouré un bon goûter tout en faisant un mot croisé collectif préparé par Vaneza et Delphine pour découvrir les noms de médecins spécialistes.

E.S.Artistes Courbevoie

 

 

En récompense de leur implication, les enfants ont reçu chacun un livre, pour certains achetés sur le Festival des Mots Libres de Courbevoie, où ils ont été dédicacés par l’auteur.


L’E.S.Artistes à Toulouse

Sur le thème de l’action menée cette année par l’E.S.A « Quand je serai grand, je serai… », une dizaine de jeunes de Toulouse ont réalisé une exposition à la bibliothèque St Exupéry dans le quartier Bagatelle.
Dans cette exposition, mêlant photos, dessins et textes sur les valeurs de différents métiers, les jeunes toulousains, issus de divers quartiers, ont retracé leurs rencontres avec  restaurateurs, coiffeur, bibliothécaire, vendeur de vêtements.

ESA'rtistes ToulouseIls ont aussi valorisé les deux sorties effectuées au Musée des Arts Antiques St Raymond, en particulier l’exposition sur le métier d’archéologue, où ils se sont amusés à effectuer des fouilles et des mesures, et au Musée des Ailes Anciennes, où des bénévoles leur ont fait partager leur passion de l’aéronautique et des vieux avions.

Des bénévoles et des familles ont pu participer à ces visites ainsi qu’aux travaux de préparation de l’exposition.
Le résultat est une exposition tout en couleurs, en bonne humeur et en bons souvenirs pour les enfants, leurs familles et les bénévoles !


Adrien, bénévole, accueille Sabry pour son stage

Adrien Ragot, bénévole de l’antenne du 13e arrondissement a accueilli Sabry Sekrani, l’élève qu’il soutient, pour son stage de 3e dans l’entreprise Velux où il travaille.

Voici le témoignage de Sabry à l’issue de son stage :

“Avant de partir, je tenais à vous remercier de votre accueil chaleureux. Cela m’a donné une nouvelle vision de l’entreprise, vous m’avez tous expliqué vos différents métiers. Même si vous n’avez pas les mêmes rôles, vous avancez dans un même but : faire en sorte que le client achète vos produits, qui sont d’ailleurs géniaux !

Vous avez fait naître en moi une nouvelle vision des choses, et pour faire le métier de ses rêves, il faut travailler.

J’ai été intéressé durant tous les rendez-vous auxquels j’ai participé, et vous servez tous à quelque chose pour le bon fonctionnement de l’entreprise.

Je vous remercie de m’avoir accordé de votre temps et d’avoir mis votre travail de côté pour m’accueillir.

Je vous souhaite à tous une très bonne continuation et j’espère tous vous revoir bientôt !”

Sabry Sekrani, stagiaire de 3e.


Vernissage de l’exposition “Regards sur les métiers du 18e”

“Quand je serai grand, je serai…”

Dans le cadre du projet “Quand je serai grand…” nous avons proposé aux enfants que nous accompagnons, en partenariat avec la Mairie du 18e, de leur faire découvrir la palette des métiers implantés dans leur arrondissement et d’en faire une restitution sous forme d’interview du professionnel choisi. 

Ils ont appris lors de ces échanges à porter un regard curieux sur leur interlocuteur et son activité et à élaborer leur reportage avec texte et photo. Nos petits reporters vous livrent leurs découvertes et leurs prises de conscience.

L’E.S.Artistes reporter vous invitent au vernissage de leur exposition, qui se tiendra du 20 au 25 juin :

« Regards sur les métiers du 18e »

le lundi 20 juin 2016 à 18h30

à la mairie du 18e (hall central)

(en présence de Monsieur Eric Lejoindre, Maire du 18e)

L’invitation ci-dessous, sera exigée à l’entrée :

Invitation.20juin2016